top of page

COACH

ARTISTIQUE

Ensemble, faites la différence...

Qu'est-ce qui vous préoccupe le plus en ce moment et qui vous empêche d'avancer ?

Bonjour les artistes, il y a des jours ou quoi que l'on fasse, la motivation et l'énergie ne sont pas au rendez-vous ! Est-ce par manque de motivation, d'énergie ou parce que vous vous concentrez trop sur ce qui ne va pas.


Dans tous les cas, difficile de trouver une réponse si l'on ne prend pas le temps de faire le point au quotidien.


Comment surmonter vos blocages créatifs et retrouver votre inspiration

Vous êtes un artiste, vous avez du talent, de la passion, de la vision. Mais parfois, vous vous sentez bloqué, frustré, découragé. Vous n’arrivez plus à créer, à innover, à vous exprimer. Vous avez l’impression d’avoir perdu votre inspiration, votre élan, votre joie.

Vous n’êtes pas seul. Tous les artistes, quels que soient leur domaine, leur niveau ou leur expérience, connaissent des périodes de blocage créatif. C’est un phénomène normal, humain, qui fait partie du processus créatif.

Mais ce n’est pas une fatalité. Il existe des solutions pour surmonter vos blocages créatifs et retrouver votre inspiration.



Voici quelques conseils pratiques que vous pouvez appliquer dès aujourd’hui :

Faire une pause et se ressourcer

Parfois, le meilleur moyen de débloquer sa créativité est de faire une pause. De s’éloigner de son projet, de son écran, de son atelier. De se changer les idées, de se détendre, de se faire plaisir.

Faire une pause vous permet de recharger vos batteries, de relâcher la pression, de prendre du recul. Vous pouvez profiter de ce moment pour faire une activité qui vous relaxe, comme la méditation, le yoga, la marche ou le jardinage. Ou pour faire quelque chose qui vous stimule, comme lire un livre, regarder un film, écouter un podcast ou jouer à un jeu.

Faire une pause vous permet aussi de renouer avec votre intuition, votre spontanéité, votre curiosité. Vous pouvez laisser vagabonder votre esprit, rêver, imaginer. Vous pouvez noter vos idées, vos envies, vos sensations. Vous pouvez vous laisser surprendre par ce qui vous entoure.

Faire une pause n’est pas du temps perdu. C’est du temps gagné pour votre créativité.

Sortir de sa zone de confort et explorer de nouvelles formes d’expression

Un autre moyen de débloquer sa créativité est de sortir de sa zone de confort. De se confronter à l’inconnu, au défi, au risque. De se mettre en situation d’apprentissage, d’adaptation, d’expérimentation. Sortir de sa zone de confort vous permet de découvrir de nouvelles formes d’expression, de nouveaux outils, de nouveaux supports. Vous pouvez essayer un nouveau médium, un nouveau genre, un nouveau style. Vous pouvez mélanger les disciplines, les techniques, les influences.

Sortir de sa zone de confort vous permet aussi de développer vos compétences, votre confiance en vous, votre audace. Vous pouvez apprendre quelque chose de nouveau, suivre un cours en ligne ou un atelier physique. Vous pouvez vous lancer un défi personnel ou participer à un concours collectif. Vous pouvez partager votre travail avec d’autres personnes ou demander un feedback.

Sortir de sa zone de confort n’est pas facile. Mais c’est enrichissant pour votre créativité.

S’inspirer d’autres artistes ou d’autres domaines

Un troisième moyen de débloquer sa créativité est de s’inspirer d’autres artistes ou d’autres domaines. De s’ouvrir à la diversité, à la richesse, à la beauté du monde. De se nourrir des œuvres et des expériences des autres.

S’inspirer d’autres artistes ou d’autres domaines vous permet d’élargir vos horizons, de stimuler votre imagination, de renouveler votre regard. Vous pouvez admirer les œuvres des grands maîtres ou des artistes contemporains. Vous pouvez explorer les cultures et les traditions d’autres pays ou d’autres époques. Vous pouvez étudier les sciences et les technologies qui font avancer l’humanité.

S’inspirer d’autres artistes ou d’autres domaines ne signifie pas copier ou plagier. Cela signifie s’approprier et transformer. Vous pouvez emprunter des éléments, des concepts, des méthodes. Vous pouvez les combiner, les modifier, les sublimer. Vous pouvez créer votre propre univers, votre propre langage, votre propre signature.

S’inspirer d’autres artistes ou d’autres domaines n’est pas du vol. C’est un hommage à votre créativité.

Se fixer des objectifs réalistes et mesurables

Un quatrième moyen de débloquer sa créativité est de se fixer des objectifs réalistes et mesurables. De se donner une direction, une motivation, une satisfaction. De se structurer, de se discipliner, de se récompenser.

Se fixer des objectifs réalistes et mesurables vous permet de clarifier votre vision, votre intention, votre message. Vous pouvez définir ce que vous voulez créer, pourquoi vous voulez le créer, pour qui vous voulez le créer. Vous pouvez écrire votre projet sur un papier ou sur un tableau.

Se fixer des objectifs réalistes et mesurables vous permet aussi de planifier votre action, votre progression, votre réussite. Vous pouvez diviser votre projet en étapes, en tâches, en sous-tâches. Vous pouvez établir un calendrier, un budget, des indicateurs. Vous pouvez vérifier votre avancement, résoudre les problèmes, célébrer les accomplissements.

Se fixer des objectifs réalistes et mesurables n’est pas une contrainte. C’est un soutien à votre créativité.

Se faire accompagner par un coach artistique

Un cinquième moyen de débloquer sa créativité est de se faire accompagner par un coach artistique. De se faire aider, conseiller, encourager. De se faire challenger, questionner, inspirer.

Se faire accompagner par un coach artistique vous permet de bénéficier d’un regard extérieur, d’une expertise, d’un soutien. Vous pouvez choisir une personne qui vous inspire, qui vous comprend, qui vous respecte. Vous pouvez échanger avec elle régulièrement, par téléphone, par mail ou en face à face.

Se faire accompagner par un coach artistique vous permet aussi de sortir de l’isolement, du doute, de la routine. Vous pouvez partager vos idées, vos difficultés, vos émotions. Vous pouvez recevoir des feedbacks, des conseils, des encouragements. Vous pouvez découvrir de nouvelles perspectives, de nouvelles opportunités, de nouvelles collaborations.

Se faire accompagner par un coach artistique n’est pas un signe de faiblesse. C’est une preuve de votre créativité.

Vous l’avez compris, il existe de nombreuses façons de surmonter vos blocages créatifs et de retrouver votre inspiration. Mais il n’y a pas de recette miracle, ni de méthode universelle. Chaque artiste est unique, et doit trouver ce qui lui convient le mieux.


Le plus important est de ne pas vous décourager, ni de vous juger. Soyez indulgent avec vous-même, et acceptez que la créativité soit un processus fluctuant, qui connaît des hauts et des bas.


Soyez aussi fier de vous, et reconnaissez vos efforts, vos talents, vos réalisations. Vous êtes un artiste, et vous avez le pouvoir de créer, de partager, de toucher les autres.


N’oubliez pas que la créativité est une source de joie, de liberté, d’expression. Ne la laissez pas s’éteindre, mais au contraire, faites-la briller.


Les 5 clés pour vaincre la peur de l’échec et oser créer

Vous avez un rêve, une idée, un projet artistique. Vous avez envie de le réaliser, de le partager, de le faire connaître. Mais vous avez aussi peur. Peur de ne pas être à la hauteur, peur de ne pas être reconnu, peur de ne pas réussir.


Vous n’êtes pas seul. La peur de l’échec est un sentiment commun à tous les artistes, quels que soient leur domaine, leur niveau ou leur expérience. C’est une réaction naturelle, humaine, qui protège votre ego et votre estime de vous.


Mais ce n’est pas une fatalité. Il existe des moyens de vaincre la peur de l’échec et d’oser créer. Voici quelques clés que vous pouvez appliquer dès aujourd’hui :


Accepter l’imperfection et l’incertitude

La première clé pour vaincre la peur de l’échec est d’accepter l’imperfection et l’incertitude. De reconnaître que vous n’êtes pas parfait, que votre œuvre n’est pas parfaite, que le monde n’est pas parfait. De vous libérer du besoin de contrôle, du souci du détail, du syndrome de l’imposteur.


Accepter l’imperfection et l’incertitude vous permet de vous concentrer sur ce qui compte vraiment : votre passion, votre expression, votre message. Vous pouvez créer sans attendre la perfection, sans craindre le jugement, sans limiter votre potentiel.


Accepter l’imperfection et l’incertitude vous permet aussi de vous adapter au changement, à la nouveauté, à l’inattendu. Vous pouvez créer sans vous enfermer dans un plan, sans vous bloquer dans une routine, sans vous priver de surprises.


Accepter l’imperfection et l’incertitude n’est pas un signe de faiblesse. C’est un signe de votre créativité.


Se détacher du résultat et se concentrer sur le processus

La deuxième clé pour vaincre la peur de l’échec est de se détacher du résultat et de se concentrer sur le processus. De ne pas vous fixer sur le produit final, sur le succès ou l’échec, sur la récompense ou la sanction. De vous focaliser sur le chemin parcouru, sur les efforts fournis, sur les apprentissages acquis.


Se détacher du résultat et se concentrer sur le processus vous permet de profiter pleinement de votre expérience créative, de votre plaisir à créer, de votre satisfaction personnelle. Vous pouvez créer sans subir la pression, sans ressentir la frustration, sans éprouver la culpabilité.


Se détacher du résultat et se concentrer sur le processus vous permet aussi de progresser continuellement, d’améliorer votre pratique, d’enrichir votre savoir-faire. Vous pouvez créer sans vous reposer sur vos acquis, sans vous arrêter à vos erreurs, sans vous limiter à vos réussites.


Se détacher du résultat et se concentrer sur le processus n’est pas une fuite. C’est une preuve de votre créativité.


Célébrer les petites victoires et les progrès

La troisième clé pour vaincre la peur de l’échec est de célébrer les petites victoires et les progrès. De reconnaître chaque étape franchie, chaque objectif atteint, chaque défi relevé. De vous féliciter pour chaque action menée, chaque effort consenti, chaque résultat obtenu.


Célébrer les petites victoires et les progrès vous permet de renforcer votre confiance en vous, votre motivation, votre optimisme. Vous pouvez créer sans douter de vous, sans perdre votre envie, sans baisser les bras.


Célébrer les petites victoires et les progrès vous permet aussi de maintenir votre énergie, votre enthousiasme, votre dynamisme. Vous pouvez créer sans vous épuiser, sans vous ennuyer, sans vous relâcher.


Célébrer les petites victoires et les progrès n’est pas un acte d’orgueil. C’est un acte de votre créativité.


Se comparer à soi-même et non aux autres

La quatrième clé pour vaincre la peur de l’échec est de se comparer à soi-même et non aux autres. De ne pas vous mesurer aux autres artistes, aux autres œuvres, aux autres succès. De vous évaluer par rapport à vous-même, à votre parcours, à votre potentiel.


Se comparer à soi-même et non aux autres vous permet de respecter votre singularité, votre originalité, votre authenticité. Vous pouvez créer sans imiter, sans copier, sans plagier.


Se comparer à soi-même et non aux autres vous permet aussi de valoriser votre évolution, votre transformation, votre réalisation. Vous pouvez créer sans vous dévaloriser, sans vous rabaisser, sans vous minimiser.


Se comparer à soi-même et non aux autres n’est pas un manque d’ouverture. C’est un hommage à votre créativité.


S’entourer de personnes positives et bienveillantes

La cinquième clé pour vaincre la peur de l’échec est de s’entourer de personnes positives et bienveillantes. De choisir des personnes qui vous soutiennent, qui vous encouragent, qui vous aident. De fuir les personnes qui vous découragent, qui vous critiquent, qui vous nuisent.


S’entourer de personnes positives et bienveillantes vous permet de bénéficier d’un environnement favorable, d’une ambiance agréable, d’une énergie positive. Vous pouvez créer sans être isolé, sans être déprimé, sans être démoralisé.


S’entourer de personnes positives et bienveillantes vous permet aussi de profiter d’un échange constructif, d’un partage enrichissant, d’une collaboration stimulante. Vous pouvez créer sans être seul, sans être fermé, sans être égoïste.


S’entourer de personnes positives et bienveillantes n’est pas un signe de dépendance. C’est un signe de votre créativité.



L’importance de l’équilibre entre travail et vie personnelle pour les artistes

Vous êtes un artiste, vous avez une passion, une vocation, une mission. Vous aimez ce que vous faites, vous vous investissez à fond, vous ne comptez pas vos heures. Mais parfois, vous vous sentez débordé, stressé, épuisé. Vous avez du mal à concilier votre travail et votre vie personnelle, sans sacrifier ni l’un ni l’autre.

Vous n’êtes pas seul. L’équilibre entre travail et vie personnelle est un enjeu majeur pour les artistes, quels que soient leur domaine, leur statut ou leur situation. C’est un défi quotidien, qui demande de la vigilance, de la discipline et de la flexibilité.

Mais ce n’est pas impossible. Il existe des moyens de trouver un équilibre entre votre passion et votre vie personnelle, sans renoncer à votre épanouissement professionnel ou personnel. Voici quelques astuces que vous pouvez appliquer dès aujourd’hui :

Planifier son agenda et respecter ses horaires

La première astuce pour trouver un équilibre entre travail et vie personnelle est de planifier son agenda et de respecter ses horaires. De se donner un cadre, une organisation, une routine. De se fixer des objectifs, des priorités, des échéances.

Planifier son agenda et respecter ses horaires vous permet de gagner en efficacité, en productivité, en qualité. Vous pouvez optimiser votre temps de travail, éviter les distractions, respecter les délais. Planifier son agenda et respecter ses horaires vous permet aussi de gagner en sérénité, en tranquillité, en liberté. Vous pouvez délimiter votre temps de travail et votre temps personnel, éviter le chevauchement, respecter vos besoins.

Planifier son agenda et respecter ses horaires n’est pas une contrainte. C’est une aide à votre créativité.

Définir ses limites et savoir dire non

La deuxième astuce pour trouver un équilibre entre travail et vie personnelle est de définir ses limites et de savoir dire non. De se respecter soi-même, de respecter les autres, de se faire respecter. De se protéger du surmenage, du stress, du burn-out.

Définir ses limites et savoir dire non vous permet de préserver votre santé physique et mentale, votre bien-être, votre équilibre. Vous pouvez éviter la fatigue, l’anxiété, la dépression.

Définir ses limites et savoir dire non vous permet aussi de préserver votre intégrité professionnelle et personnelle, votre authenticité, votre valeur. Vous pouvez éviter les abus, les conflits, les regrets.

Définir ses limites et savoir dire non n’est pas un signe d’égoïsme. C’est un signe de votre créativité.

Se ménager des moments de détente et de plaisir

La troisième astuce pour trouver un équilibre entre travail et vie personnelle est de se ménager des moments de détente et de plaisir. De se faire du bien, de se faire plaisir, de se faire du bien. De se ressourcer, de se divertir, de se réjouir.

Se ménager des moments de détente et de plaisir vous permet de recharger vos batteries, de relâcher la pression, de prendre du recul. Vous pouvez faire une pause, vous relaxer, vous amuser.

Se ménager des moments de détente et de plaisir vous permet aussi de nourrir votre créativité, de stimuler votre imagination, de renouveler votre inspiration. Vous pouvez faire quelque chose qui vous passionne, qui vous intrigue, qui vous surprend.

Se ménager des moments de détente et de plaisir n’est pas du temps perdu. C’est du temps gagné pour votre créativité.

Prendre soin de sa santé physique et mentale

La quatrième astuce pour trouver un équilibre entre travail et vie personnelle est de prendre soin de sa santé physique et mentale. De s’écouter soi-même, de s’occuper de soi-même, de se respecter soi-même. De se nourrir sainement, de dormir suffisamment, de bouger régulièrement.

Prendre soin de sa santé physique et mentale vous permet d’améliorer vos performances, votre concentration, votre mémoire. Vous pouvez travailler plus efficacement, plus longtemps, plus sereinement.

Prendre soin de sa santé physique et mentale vous permet aussi d’améliorer votre humeur, votre motivation, votre optimisme. Vous pouvez travailler plus joyeusement, plus passionnément, plus positivement.

Prendre soin de sa santé physique et mentale n’est pas un luxe. C’est une nécessité pour votre créativité.

Cultiver ses relations sociales et familiales

La cinquième astuce pour trouver un équilibre entre travail et vie personnelle est de cultiver ses relations sociales et familiales. De se rapprocher des personnes qui comptent pour vous, qui vous aiment, qui vous soutiennent. De se créer un réseau, une communauté, une famille.

Cultiver ses relations sociales et familiales vous permet de bénéficier d’un soutien affectif, moral, matériel. Vous pouvez compter sur les autres, leur parler, leur demander de l’aide.

Cultiver ses relations sociales et familiales vous permet aussi de bénéficier d’un échange enrichissant, stimulant, inspirant. Vous pouvez apprendre des autres, leur écouter, leur apporter votre contribution.

Cultiver ses relations sociales et familiales n’est pas une distraction. C’est une source de votre créativité.

Comment gérer les critiques et les attentes des autres sans perdre son authenticité

Vous avez un message, une vision, une mission. Vous avez envie de partager votre œuvre, de toucher votre public, de faire entendre votre voix. Mais vous avez aussi peur. Peur de ne pas plaire, peur de ne pas être compris, peur de ne pas être accepté.

Vous n’êtes pas seul. La gestion des critiques et des attentes des autres est un enjeu crucial pour les artistes, quels que soient leur domaine, leur notoriété ou leur ambition. C’est un challenge permanent, qui demande du courage, de la sagesse et de la maturité.

Mais ce n’est pas insurmontable. Il existe des moyens de gérer les critiques et les attentes des autres sans perdre son authenticité. Voici quelques conseils que vous pouvez appliquer dès aujourd’hui :

Se connaître soi-même et ses valeurs

La première clé pour gérer les critiques et les attentes des autres sans perdre son authenticité est de se connaître soi-même et ses valeurs. De savoir qui vous êtes, ce que vous voulez, ce que vous croyez. De vous affirmer, de vous respecter, de vous aimer.

Se connaître soi-même et ses valeurs vous permet de rester fidèle à votre identité, à votre personnalité, à votre essence. Vous pouvez créer sans vous renier, sans vous trahir, sans vous perdre.

Se connaître soi-même et ses valeurs vous permet aussi de rester aligné avec votre éthique, votre morale, votre conscience. Vous pouvez créer sans vous compromettre, sans vous corrompre, sans vous vendre. Se connaître soi-même et ses valeurs n’est pas un acte d’arrogance. C’est un acte de votre créativité.

Définir sa mission et son message

La deuxième clé pour gérer les critiques et les attentes des autres sans perdre son authenticité est de définir sa mission et son message. De savoir pourquoi vous créez, ce que vous voulez transmettre, à qui vous voulez vous adresser. De vous donner un sens, une direction, une raison.

Définir sa mission et son message vous permet de rester concentré sur votre objectif, sur votre intention, sur votre impact. Vous pouvez créer sans vous disperser, sans vous distraire, sans vous détourner.

Définir sa mission et son message vous permet aussi de rester connecté avec votre public, avec votre communauté, avec votre monde. Vous pouvez créer sans vous isoler, sans vous enfermer, sans vous éloigner.

Définir sa mission et son message n’est pas un acte d’égocentrisme. C’est un acte de votre créativité.

Exprimer sa singularité et sa créativité

La troisième clé pour gérer les critiques et les attentes des autres sans perdre son authenticité est d’exprimer sa singularité et sa créativité. De savoir comment vous créez, ce que vous apportez de nouveau, ce qui vous rend unique. De vous différencier, de vous distinguer, de vous révéler.

Exprimer sa singularité et sa créativité vous permet de rester original, innovant, surprenant. Vous pouvez créer sans copier, sans imiter, sans plagier.

Exprimer sa singularité et sa créativité vous permet aussi de rester attractif, captivant, fascinant. Vous pouvez créer sans lasser, sans ennuyer, sans décevoir.

Exprimer sa singularité et sa créativité n’est pas un acte d’excentricité. C’est un acte de votre créativité.

Respecter son rythme et son style

La quatrième clé pour gérer les critiques et les attentes des autres sans perdre son authenticité est de respecter son rythme et son style. De savoir quand vous créez, comment vous créez, avec qui vous créez. De vous adapter, de vous organiser, de vous associer.

Respecter son rythme et son style vous permet de rester efficace, productif, qualitatif. Vous pouvez créer sans forcer, sans bâcler, sans gâcher.

Respecter son rythme et son style vous permet aussi de rester confortable, agréable, plaisant. Vous pouvez créer sans souffrir, sans subir, sans maudire.

Respecter son rythme et son style n’est pas un acte de paresse. C’est un acte de votre créativité.

Ecouter son intuition et son cœur

La cinquième clé pour gérer les critiques et les attentes des autres sans perdre son authenticité est d’écouter son intuition et son cœur. De savoir ce que vous ressentez, ce que vous aimez, ce que vous désirez. De vous faire confiance, de vous faire plaisir, de vous faire honneur.

Ecouter son intuition et son cœur vous permet de rester sincère, authentique, vrai. Vous pouvez créer sans mentir, sans tricher, sans tromper.

Ecouter son intuition et son cœur vous permet aussi de rester passionné, enthousiaste, heureux. Vous pouvez créer sans vous lasser, sans vous ennuyer, sans vous déprimer.

Ecouter son intuition et son cœur n’est pas un acte d’irrationalité. C’est un acte de votre créativité.


Les 7 habitudes des artistes heureux et épanouis

Vous êtes presque à la fin de cet article, et je vous félicite pour votre lecture attentive et votre intérêt pour le sujet. Vous avez appris comment surmonter vos blocages créatifs, vaincre votre peur de l’échec, trouver un équilibre entre travail et vie personnelle, gérer les critiques et les attentes des autres, et rester fidèle à votre authenticité.

Mais ce n’est pas tout. Il y a encore une chose essentielle que vous devez savoir pour être un artiste heureux et épanoui : les habitudes qui font la différence.

Les habitudes sont des actions que vous répétez régulièrement, qui deviennent automatiques, qui façonnent votre vie. Les habitudes peuvent être positives ou négatives, selon qu’elles vous aident ou vous nuisent à atteindre vos objectifs.

Dans cette partie, je vais vous présenter les 7 habitudes des artistes heureux et épanouis. Ce sont des habitudes qui ont été adoptées par de nombreux artistes célèbres ou anonymes, qui ont contribué à leur succès et à leur bonheur. Ce sont des habitudes que vous pouvez mettre en pratique dès aujourd’hui, pour améliorer votre vie et votre art.

Voici les 7 habitudes des artistes heureux et épanouis :

Se lever tôt et méditer

La première habitude des artistes heureux et épanouis est de se lever tôt et de méditer. De profiter du calme et de la fraîcheur du matin, de se connecter à soi-même et à l’univers, de se préparer à la journée qui commence.

Se lever tôt et méditer vous permet de gagner en énergie, en clarté, en sérénité. Vous pouvez démarrer votre journée avec enthousiasme, avec lucidité, avec tranquillité.

Se lever tôt et méditer vous permet aussi de gagner en créativité, en intuition, en inspiration. Vous pouvez stimuler votre cerveau droit, écouter votre voix intérieure, recevoir des idées nouvelles.

Se lever tôt et méditer n’est pas une perte de temps. C’est un gain pour votre créativité.

Un exemple d’artiste qui se lève tôt et médite est Oprah Winfrey, la célèbre animatrice de télévision, productrice et philanthrope. Elle se lève à 6 heures du matin, fait du yoga, puis médite pendant 20 minutes. Elle affirme que la méditation lui apporte “plus de conscience, plus d’empathie, plus de connexion avec les autres” .

Ecrire un journal de gratitude

La deuxième habitude des artistes heureux et épanouis est d’écrire un journal de gratitude. De prendre quelques minutes chaque jour pour noter ce dont on est reconnaissant, ce qui nous rend heureux, ce qui nous fait du bien.

Ecrire un journal de gratitude vous permet de renforcer votre optimisme, votre confiance, votre estime. Vous pouvez apprécier ce que vous avez, croire en ce que vous faites, aimer ce que vous êtes. Ecrire un journal de gratitude vous permet aussi de renforcer votre motivation, votre passion, votre joie. Vous pouvez savourer vos réussites, cultiver votre envie, exprimer vos émotions.

Ecrire un journal de gratitude n’est pas un acte d’aveuglement. C’est un acte de votre créativité.

Un exemple d’artiste qui écrit un journal de gratitude est Will Smith, le célèbre acteur, rappeur et producteur. Il écrit tous les jours dans son journal ce dont il est reconnaissant, comme sa famille, ses amis, ses fans ou ses opportunités. Il déclare que la gratitude est “la clé du bonheur” .

Lire des livres inspirants

La troisième habitude des artistes heureux et épanouis est de lire des livres inspirants. De se plonger dans des histoires qui nous font rêver, réfléchir, grandir. De se nourrir des connaissances, des expériences, des leçons des autres.

Lire des livres inspirants vous permet d’élargir vos horizons, de stimuler votre imagination, de renouveler votre regard. Vous pouvez découvrir d’autres mondes, créer d’autres réalités, voir d’autres possibilités. Lire des livres inspirants vous permet aussi d’élargir vos compétences, de stimuler votre apprentissage, de renouveler votre pratique. Vous pouvez apprendre de nouveaux concepts, acquérir de nouvelles méthodes, essayer de nouvelles techniques.

Lire des livres inspirants n’est pas une perte de temps. C’est un gain pour votre créativité.

Un exemple d’artiste qui lit des livres inspirants est J.K. Rowling, la célèbre auteure de la saga Harry Potter. Elle lit tous les jours des livres de différents genres, comme la fantasy, le polar, la biographie ou l’essai. Elle affirme que la lecture est “la plus grande influence” sur son écriture .

Faire du sport ou du yoga

La quatrième habitude des artistes heureux et épanouis est de faire du sport ou du yoga. De bouger son corps, de respirer profondément, de se sentir vivant. De se maintenir en forme, en santé, en harmonie. Faire du sport ou du yoga vous permet d’améliorer vos performances physiques, votre concentration mentale, votre équilibre émotionnel. Vous pouvez augmenter votre endurance, affiner votre attention, apaiser votre stress.

Faire du sport ou du yoga vous permet aussi d’améliorer vos performances créatives, votre fluidité mentale, votre flexibilité émotionnelle. Vous pouvez libérer votre énergie, favoriser votre association d’idées, exprimer votre authenticité.

Faire du sport ou du yoga n’est pas une corvée. C’est un plaisir pour votre créativité.

Un exemple d’artiste qui fait du sport ou du yoga est Madonna, la célèbre chanteuse, danseuse et actrice. Elle fait tous les jours du yoga, du pilates, de la danse ou du vélo. Elle déclare que le sport et le yoga sont “essentiels” pour sa créativité .

Ecouter de la musique ou chanter

La cinquième habitude des artistes heureux et épanouis est d’écouter de la musique ou de chanter. De se laisser bercer par les sons, les rythmes, les mélodies. De se connecter à ses émotions, à ses souvenirs, à ses rêves.

Ecouter de la musique ou chanter vous permet de stimuler votre cerveau gauche, votre logique, votre analyse. Vous pouvez structurer votre pensée, résoudre des problèmes, prendre des décisions. Ecouter de la musique ou chanter vous permet aussi de stimuler votre cerveau droit, votre intuition, votre synthèse. Vous pouvez développer votre imagination, générer des solutions, créer des liens.

Ecouter de la musique ou chanter n’est pas une distraction. C’est une inspiration pour votre créativité.

Un exemple d’artiste qui écoute de la musique ou chante est Leonardo da Vinci, le célèbre peintre, sculpteur et inventeur. Il jouait de la lyre, un instrument à cordes, et chantait souvent en accompagnant ses œuvres. Il affirmait que la musique était “la sœur de la peinture” .

Apprendre quelque chose de nouveau chaque jour

La sixième habitude des artistes heureux et épanouis est d’apprendre quelque chose de nouveau chaque jour. De se mettre en situation d’apprentissage, de curiosité, d’émerveillement. De se former, de se cultiver, de se diversifier.

Apprendre quelque chose de nouveau chaque jour vous permet d’enrichir vos connaissances, votre culture, votre vision. Vous pouvez découvrir d’autres domaines, d’autres disciplines, d’autres perspectives. Apprendre quelque chose de nouveau chaque jour vous permet aussi d’enrichir vos compétences, votre pratique, votre expression. Vous pouvez maîtriser de nouveaux outils, de nouvelles techniques, de nouveaux langages.

Apprendre quelque chose de nouveau chaque jour n’est pas une obligation. C’est une opportunité pour votre créativité.

Un exemple d’artiste qui apprend quelque chose de nouveau chaque jour est David Bowie, le célèbre chanteur, compositeur et acteur. Il apprenait tous les jours quelque chose de différent, comme une langue étrangère, un instrument de musique ou une technique artistique. Il déclarait que l’apprentissage était “la clé de tout” .

Donner aux autres ou s’engager dans une cause

La septième et dernière habitude des artistes heureux et épanouis est de donner aux autres ou de s’engager dans une cause. De se rendre utile, de se sentir solidaire, de se faire généreux. De se mettre au service d’une communauté, d’une cause, d’un idéal.


Donner aux autres ou s’engager dans une cause vous permet de donner du sens à votre vie, à votre art, à votre message. Vous pouvez contribuer à un monde meilleur, à une société plus juste, à une humanité plus belle.


Donner aux autres ou s’engager dans une cause vous permet aussi de donner de la valeur à votre vie, à votre art, à votre message. Vous pouvez toucher le cœur des gens, faire la différence dans leur vie, laisser une trace dans l’histoire.


Donner aux autres ou s’engager dans une cause n’est pas un acte de sacrifice. C’est un acte de votre créativité.


Un exemple d’artiste qui donne aux autres ou s’engage dans une cause est Angelina Jolie, la célèbre actrice, réalisatrice et ambassadrice de bonne volonté. Elle s’implique dans de nombreuses actions humanitaires, comme la défense des droits des femmes, des enfants et des réfugiés. Elle affirme que son engagement est “une source de joie et d’épanouissement” .


Voilà, vous avez découvert les 7 habitudes des artistes heureux et épanouis. Ce sont des habitudes simples, mais puissantes, qui peuvent transformer votre vie et votre art.


Je vous invite à les essayer dès aujourd’hui, et à observer les résultats sur votre bonheur et votre épanouissement.


Maintenant que vous avez toutes les clés pour développer un état d'esprit positif, demandez-vous quel est votre Mindset (état d'esprit) actuel ?


Vous avez besoin d'aide pour développer un état d'esprit positif ?

​Révélateur de talents et partenaire de réussite, je vous accompagne et vous guide dans vos projets afin de devenir un artiste complet, créatif, confiant et authentique www.coachartistique.fr/accompagnement-developpement-personnel


Je vous souhaite une excellente journée. Prenez soin de vous 🙏🏻

 

Vous avez envie de partager cette expérience avec nous ? Rendez-vous dans les commentaires ci-dessous

コメント


bottom of page