top of page

COACH

ARTISTIQUE

Ensemble, faites la différence...

Comment réussir votre carrière de chanteur en France ?

Bonjour les artistes, que vous soyez débutant ou professionnel, vous avez sûrement envie de progresser, de vous épanouir et de vous faire connaître dans le milieu musical français. Mais vous vous posez peut-être des questions, des doutes, des craintes, des difficultés, etc. sur votre parcours, votre projet, votre avenir, etc.


C’est normal, le métier de chanteur est un métier passionnant, mais aussi exigeant, complexe et incertain. C’est pourquoi il est important de se former, de se perfectionner, de se renseigner, de se conseiller, de se soutenir, de se faire accompagner, etc. par des personnes compétentes, expérimentées et bienveillantes.


C’est ce que je vous propose à travers cet article, qui va aborder les différents aspects de la carrière de chanteur en France.


Je suis coach artistique depuis 2005, et j’ai accompagné de nombreux chanteurs, débutants ou professionnels, dans leur parcours musical. Je vous partage donc mon expérience, mon approche et mes astuces pour vous aider à réussir votre carrière de chanteur en France.


Je vous invite à lire attentivement cet article, à prendre des notes, à me poser des questions, à me faire des commentaires et à me contacter si vous souhaitez bénéficier de mon coaching personnalisé. 😊


Je suis là pour vous écouter, vous guider, vous encourager, vous booster, vous faire progresser, vous faire briller. Alors, prêt à devenir le chanteur que vous rêvez d’être ? C’est parti ! 😉


artiste-fille-chanteuse-scene-enregistrement-single

Qu’est-ce qu’un chanteur professionnel et comment le devenir ?

Vous aimez chanter, vous avez du talent, vous avez envie de partager votre passion avec le monde entier ? Vous vous demandez si vous pouvez vivre de votre voix, et comment faire pour y arriver ? Je vais vous expliquer ce qu’est un chanteur professionnel, et quelles sont les étapes à suivre pour le devenir.


Qu'est ce qu'un chanteur professionnel ? Un chanteur professionnel est une personne qui fait du chant son métier, c’est-à-dire qui gagne sa vie en chantant. Il peut exercer son activité dans différents domaines, tels que :

  • Le spectacle vivant : il se produit sur scène, devant un public, dans des lieux variés, comme des salles de concert, des festivals, des théâtres, des cabarets, etc. Il peut être accompagné d’un groupe, d’un orchestre, d’une bande son, etc. Il peut chanter ses propres chansons, ou celles d’autres artistes. Il peut également participer à des comédies musicales, des opéras, des chorales, etc.

  • L’enregistrement : il enregistre sa voix en studio, avec ou sans musique, pour créer des albums, des singles, des EP, des mixtapes, etc. Il peut également enregistrer des reprises, des featuring, des bandes originales, des jingles, des publicités, etc. Il peut vendre ses enregistrements sous forme de CD, de vinyles, de téléchargements, de streaming, etc.

  • La diffusion : il diffuse sa voix sur les médias, comme la télévision, la radio, internet, etc. Il peut participer à des émissions, des interviews, des podcasts, des web-séries, etc. Il peut également diffuser sa voix sur les réseaux sociaux, les sites web, les blogs, les vlogs, etc. Il peut ainsi toucher un large public, et se faire connaître.

  • L’écriture : il écrit ses propres chansons, ou celles d’autres artistes. Il peut écrire les paroles, la musique, ou les deux. Il peut également écrire des livrets, des scénarios, des articles, des livres, etc. Il peut vendre ses écrits à des éditeurs, des producteurs, des artistes, etc. Il peut ainsi exprimer sa créativité, et se faire respecter.


Un chanteur professionnel peut être un artiste solo, c’est-à-dire qu’il chante seul, sous son propre nom, ou sous un pseudonyme. Il peut également être un membre d’un groupe, c’est-à-dire qu’il chante avec d’autres chanteurs, ou d’autres musiciens. Il peut aussi être un choriste, c’est-à-dire qu’il chante en soutien d’un chanteur principal, ou d’un ensemble vocal. Il peut enfin être un interprète, c’est-à-dire qu’il chante les chansons d’autres auteurs-compositeurs, sans les modifier.


Un chanteur professionnel peut chanter dans différents styles musicaux, selon ses goûts, ses influences, ses compétences, etc. Il peut chanter du rock, du pop, du rap, du jazz, du classique, du folk, du reggae, du blues, du R&B, de l’électro, etc. Il peut également chanter dans différentes langues, selon son origine, son apprentissage, son public, son marché, etc. Il peut chanter en français, en anglais, en espagnol, en allemand, en italien, en arabe, en chinois, etc.


Comment devenir chanteur professionnel ? Pour devenir chanteur professionnel, il ne suffit pas d’avoir une belle voix, ou de savoir chanter juste. Il faut également avoir une passion pour la musique et le chant, et être prêt à travailler dur pour développer son talent, sa technique, son répertoire, son identité artistique, sa notoriété, son réseau, etc. Il faut également avoir une bonne connaissance du milieu musical, de ses codes, de ses acteurs, de ses opportunités, de ses contraintes, etc. Il faut enfin avoir un projet musical clair, cohérent et réaliste, qui corresponde à ses envies, ses capacités, ses valeurs, ses objectifs, etc.


Voici les principales étapes à suivre pour devenir chanteur professionnel :

  • Se former : il est important d’apprendre les bases du solfège, de la théorie musicale, de l’harmonie, du rythme, de l’écriture, de la composition, de l’arrangement, de la production, etc. Il est également important de travailler sa voix, sa technique vocale, son placement, sa respiration, sa justesse, son intonation, sa prononciation, son articulation, son expression, son interprétation, etc. Il est enfin important de se familiariser avec les différents instruments, les logiciels, les matériels, les équipements, les outils, etc. nécessaires à la pratique du chant. Pour se former, il existe différentes formations possibles, selon le niveau, le style, le projet et le budget de chacun. Il y a par exemple les écoles de musique, les conservatoires, les académies, les centres de formation professionnelle, les cours particuliers, les stages, les ateliers, les masterclasses, les tutoriels en ligne, etc.

  • Se perfectionner : il est essentiel de continuer à se former, à se perfectionner, à se renouveler, à se remettre en question, à se dépasser, etc. Il est également essentiel de se confronter à la scène, au public, à la critique, au rejet, à la déception, à l’échec, etc. Il est enfin essentiel de se comparer, s’inspirer, s’influencer, se challenger, etc. avec d’autres chanteurs, d’autres styles, d’autres langues, etc. Pour se perfectionner, il existe différentes possibilités, selon les besoins, les envies, les objectifs, etc. de chacun. Il y a par exemple les concours, les émissions, les castings, les auditions, les showcases, les résidences, les collaborations, les partenariats, etc.

  • Se faire connaître : il est nécessaire de créer son contenu musical, en composant, en écrivant, en arrangeant, en produisant, en enregistrant, en mixant, en masterisant, etc. des morceaux originaux, de qualité, qui reflètent son univers et qui touchent son public. Il est également nécessaire de diffuser son contenu musical, en utilisant les différents canaux de communication, tels que les radios, les télévisions, les plateformes de streaming, les réseaux sociaux, les sites web, les podcasts, les blogs, les vlogs, etc. en adaptant son format, son ton, son style, sa fréquence, etc. à chaque média et à chaque audience. Il est enfin nécessaire de promouvoir son contenu musical, en faisant du marketing, du branding, du storytelling, du buzz, du teasing, du lancement, du suivi, du feedback, etc. en utilisant les différents outils, tels que les flyers, les affiches, les stickers, les cartes de visite, les newsletters, les communiqués de presse, les interviews, les articles, les vidéos, les photos, les stories, les lives, les hashtags, les challenges, les sondages, les jeux, les concours, les cadeaux, etc.

  • Se faire accompagner : il est utile de s’entourer professionnellement, c’est-à-dire se créer un réseau de personnes compétentes, fiables et bienveillantes, qui peuvent vous aider, vous conseiller, vous soutenir, vous accompagner, vous faire évoluer, etc. dans votre carrière. Il est également utile de se faire représenter, c’est-à-dire se faire signer par un manager, un agent, un label, un éditeur, un distributeur, un promoteur, un programmateur, etc. qui peuvent vous faire bénéficier de leur expérience, de leur expertise, de leur notoriété, de leur réseau, etc. Il est enfin utile de se faire coacher, c’est-à-dire se faire guider par un coach artistique, comme moi, qui peut vous apporter un accompagnement personnalisé et global, qui prend en compte tous les aspects de votre projet musical, de votre identité artistique, de votre développement personnel, de votre stratégie professionnelle, etc.


Les formations et les compétences nécessaires pour se lancer dans la musique

Vous avez décidé de vous lancer dans la musique, et vous vous demandez comment vous former, quelles compétences acquérir, où trouver les ressources, les conseils, les astuces, etc. pour devenir un chanteur professionnel ? Voici les différentes formations possibles, selon le niveau, le style, le projet et le budget de chacun, ainsi que les compétences nécessaires, musicales et transversales, pour se lancer dans la musique.


Les formations possibles : Pour se former à la musique, il existe de nombreuses possibilités, selon le niveau, le style, le projet et le budget de chacun. Il y a par exemple :

  • Les écoles de musique : ce sont des établissements qui proposent des cursus complets et diplômants, allant du niveau débutant au niveau professionnel, dans différents styles musicaux, tels que le rock, le pop, le rap, le jazz, le classique, le folk, le reggae, le blues, le R&B, l’électro, etc. Elles dispensent des cours théoriques et pratiques, individuels et collectifs, de solfège, de théorie musicale, d’harmonie, de rythme, d’écriture, de composition, d’arrangement, de production, etc. Elles offrent également des cours de chant, de technique vocale, de placement, de respiration, de justesse, d’intonation, de prononciation, d’articulation, d’expression, d’interprétation, etc. Elles permettent enfin de se familiariser avec les différents instruments, les logiciels, les matériels, les équipements, les outils, etc. nécessaires à la pratique du chant. Les écoles de musique sont généralement payantes, et il faut souvent passer un concours d’entrée pour y accéder. Elles délivrent des diplômes reconnus, comme le Brevet d’Etudes Musicales (BEM), le Diplôme d’Etudes Musicales (DEM), le Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien (DNSPM), etc. Il existe de nombreuses écoles de musique en France, comme par exemple la Music Academy International (MAI), l’Institut Supérieur des Arts Appliqués (LISAA), l’Ecole Nationale de Musique (ENM), etc.

  • Les conservatoires : ce sont des établissements publics qui proposent des cursus complets et diplômants, allant du niveau débutant au niveau professionnel, principalement dans le style musical classique, mais aussi dans d’autres styles, comme le jazz, les musiques actuelles, les musiques du monde, etc. Ils dispensent des cours théoriques et pratiques, individuels et collectifs, de solfège, de théorie musicale, d’harmonie, de rythme, d’écriture, de composition, d’arrangement, de production, etc. Ils offrent également des cours de chant, de technique vocale, de placement, de respiration, de justesse, d’intonation, de prononciation, d’articulation, d’expression, d’interprétation, etc. Ils permettent enfin de se familiariser avec les différents instruments, les logiciels, les matériels, les équipements, les outils, etc. nécessaires à la pratique du chant. Les conservatoires sont généralement gratuits, ou à tarifs modérés, et il faut souvent passer un examen d’entrée pour y accéder. Ils délivrent des diplômes reconnus, comme le Certificat d’Etudes Musicales (CEM), le Diplôme d’Etudes Musicales (DEM), le Diplôme d’Etat de Professeur de Musique (DE), etc. Il existe de nombreux conservatoires en France, comme par exemple le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP), le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon (CNSMDL), le Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR), etc.

  • Les académies : ce sont des établissements privés qui proposent des cursus courts et intensifs, allant du niveau débutant au niveau professionnel, dans différents styles musicaux, tels que le rock, le pop, le rap, le jazz, le classique, le folk, le reggae, le blues, le R&B, l’électro, etc. Elles dispensent des cours théoriques et pratiques, individuels et collectifs, de solfège, de théorie musicale, d’harmonie, de rythme, d’écriture, de composition, d’arrangement, de production, etc. Elles offrent également des cours de chant, de technique vocale, de placement, de respiration, de justesse, d’intonation, de prononciation, d’articulation, d’expression, d’interprétation, etc. Elles permettent enfin de se familiariser avec les différents instruments, les logiciels, les matériels, les équipements, les outils, etc. nécessaires à la pratique du chant. Les académies sont généralement payantes, et il faut souvent avoir un niveau minimum pour y accéder. Elles ne délivrent pas de diplômes, mais des attestations de formation, ou des certificats de compétences. Il existe de nombreuses académies en France, comme par exemple l’Académie Internationale de Musique (AIM), etc.

  • Les centres de formation professionnelle : ce sont des établissements qui proposent des formations qualifiantes ou certifiantes, allant du niveau débutant au niveau professionnel, dans différents styles musicaux, tels que le rock, le pop, le rap, le jazz, le classique, le folk, le reggae, le blues, le R&B, l’électro, etc. Ils dispensent des cours théoriques et pratiques, individuels et collectifs, de solfège, de théorie musicale, d’harmonie, de rythme, d’écriture, de composition, d’arrangement, de production, etc. Ils offrent également des cours de chant, de technique vocale, de placement, de respiration, de justesse, d’intonation, de prononciation, d’articulation, d’expression, d’interprétation, etc. Ils permettent enfin de se familiariser avec les différents instruments, les logiciels, les matériels, les équipements, les outils, etc. nécessaires à la pratique du chant. Les centres de formation professionnelle sont généralement payants, et il faut souvent avoir un projet professionnel pour y accéder. Ils délivrent des diplômes, des titres, ou des certificats de qualification professionnelle (CQP), comme par exemple le Certificat de Qualification Professionnelle de Musicien Interprète des Musiques Actuelles (CQP MIMA), le Certificat de Qualification Professionnelle de Chanteur Interprète des Musiques Actuelles (CQP CIMA), le Certificat de Qualification Professionnelle de Musicien Auteur Compositeur Interprète des Musiques Actuelles (CQP MACI), etc. Il existe de nombreux centres de formation professionnelle en France, comme par exemple l’Institut Technologique Européen des Métiers de la Musique (ITEMM), le Centre de Formation Professionnelle de la Musique (CFPM), le Centre de Formation des Musiciens Intervenants (CFMI), etc.

  • Les cours particuliers : : ce sont des cours individuels, dispensés par des professeurs particuliers, qui s’adaptent au niveau, au style, au projet et au budget de chacun. Ils permettent d’apprendre les bases du solfège, de la théorie musicale, de l’harmonie, du rythme, de l’écriture, de la composition, de l’arrangement, de la production, etc. Ils permettent également de travailler la voix, la technique vocale, le placement, la respiration, la justesse, l’intonation, la prononciation, l’articulation, l’expression, l’interprétation, etc. Ils permettent enfin de se familiariser avec les différents instruments, les logiciels, les matériels, les équipements, les outils, etc. nécessaires à la pratique du chant. Les cours particuliers sont généralement payants, et il faut souvent trouver un professeur qui corresponde à ses besoins, ses envies, ses objectifs, etc. Ils ne délivrent pas de diplômes, mais des attestations de suivi de formation, ou des évaluations de niveau. Il existe de nombreux professeurs particuliers en France, que l’on peut trouver sur des sites spécialisés, comme par exemple Superprof, Apprentus, etc.


Pour se lancer dans la musique, il ne suffit pas de suivre une formation, il faut également acquérir des compétences, musicales et transversales, qui vont vous permettre de vous démarquer, de vous épanouir, et de réussir dans votre carrière.


Les compétences musicales : Les compétences musicales sont celles qui concernent directement la pratique du chant, et qui sont indispensables pour être un bon chanteur. Elles comprennent :

  • La maîtrise du solfège : le solfège est le langage universel de la musique, qui permet de lire, d’écrire, et de comprendre la musique. Il comprend les notions de notes, de clés, de portées, de rythmes, de mesures, de nuances, de signes, etc. Le solfège est essentiel pour apprendre à chanter juste, à respecter les partitions, à s’adapter aux différents styles, à improviser, à composer, etc.

  • La maîtrise de la théorie musicale : la théorie musicale est l’ensemble des règles et des principes qui régissent la musique, et qui permettent de l’analyser, de la comprendre, et de la créer. Elle comprend les notions d’harmonie, de mélodie, de tonalité, de modalité, d’accords, de gammes, de modes, d’intervalle, de degré, de fonction, etc. La théorie musicale est importante pour enrichir sa culture musicale, pour développer son oreille, pour harmoniser sa voix, pour composer, etc.

  • La maîtrise de la technique vocale : la technique vocale est l’ensemble des méthodes et des exercices qui permettent de développer, d’optimiser, et de préserver sa voix. Elle comprend les notions de placement, de respiration, de posture, de diction, de timbre, de tessiture, de registre, de puissance, de modulation, de vibrato, etc. La technique vocale est indispensable pour chanter avec aisance, avec expressivité, avec variété, avec sécurité, etc.

  • La maîtrise de l’interprétation : l’interprétation est l’art de donner vie à une chanson, en y apportant sa personnalité, son émotion, son intention, son style, etc. Elle comprend les notions de phrasé, de nuance, de rythme, de couleur, de dynamique, de gestuelle, de regard, etc. L’interprétation est cruciale pour transmettre un message, pour toucher le public, pour se différencier, pour se faire plaisir, etc.


Les compétences transversales : En tant que chanteur, vous devez maîtriser non seulement les compétences musicales, mais aussi les compétences transversales, qui vous seront utiles pour gérer votre carrière, vous faire connaître, vous vendre, négocier, signer des contrats, gérer votre budget, protéger vos droits, etc. Voici les principales compétences transversales à acquérir :

  • La gestion du stress : le stress est une réaction naturelle du corps face à une situation difficile, qui peut avoir des effets négatifs sur votre voix, votre respiration, votre concentration, votre mémoire, votre confiance, etc. Par exemple, si vous êtes stressé avant un concert, vous pouvez avoir la gorge serrée, le souffle court, le trac, des trous de mémoire, des doutes, etc. Pour éviter ces désagréments, vous devez apprendre à gérer votre stress, en adoptant des techniques de relaxation, de méditation, de respiration, de visualisation, etc. Par exemple, vous pouvez faire des exercices de respiration abdominale, vous masser le cou, vous imaginer sur scène en train de réussir, etc. La gestion du stress est nécessaire pour chanter sereinement, pour affronter la scène, le public, les auditions, les critiques, etc.

  • La confiance en soi : la confiance en soi est le sentiment de croire en vos capacités, en vos qualités, en votre valeur, etc. Elle se construit par l’expérience, la pratique, le feedback, la reconnaissance, etc. Par exemple, si vous chantez régulièrement, si vous recevez des compliments, si vous remportez des concours, si vous signez des contrats, etc., vous allez renforcer votre confiance en vous. Elle se manifeste par une attitude positive, une affirmation de soi, une prise de risque, etc. Par exemple, si vous avez confiance en vous, vous pouvez chanter avec assurance, vous exprimer avec conviction, vous lancer des défis, etc. La confiance en soi est importante pour chanter avec assurance, pour oser, pour se démarquer, pour convaincre, etc.

  • La communication : la communication est l’art de transmettre un message, de façon claire, efficace, et adaptée, à travers différents canaux, tels que la parole, l’écrit, le geste, l’image, etc. Elle comprend les notions de langage, de vocabulaire, de syntaxe, de ton, de style, de registre, etc. Par exemple, si vous voulez communiquer votre passion, votre émotion, votre intention, votre style, etc., vous devez choisir les mots, les expressions, les intonations, les gestes, les images, etc. qui vont toucher votre public, vos professionnels, vos médias, etc. La communication est essentielle pour chanter avec expressivité, pour dialoguer avec le public, avec les professionnels, avec les médias, etc.

  • Le marketing : le marketing est l’ensemble des techniques et des stratégies qui visent à promouvoir votre produit, votre service, ou votre marque, en tenant compte des besoins, des attentes, et des comportements des consommateurs. Il comprend les notions de marché, de cible, de positionnement, de segmentation, de différenciation, de valeur ajoutée, etc. Par exemple, si vous voulez vous faire connaître, vous vendre, fidéliser, développer, etc., vous devez analyser votre marché, identifier votre cible, définir votre positionnement, segmenter votre offre, différencier votre produit, créer de la valeur ajoutée, etc. Le marketing est indispensable pour vous faire connaître, vous vendre, fidéliser, développer, etc.

  • Le management : le management est l’ensemble des méthodes et des pratiques qui visent à organiser, à coordonner, et à diriger une équipe, un projet, ou une activité, en tenant compte des objectifs, des ressources, et des contraintes. Il comprend les notions de leadership, de motivation, de délégation, de contrôle, de feedback, etc. Par exemple, si vous travaillez avec une équipe, un projet, ou une activité, vous devez être capable de diriger, de motiver, de déléguer, de contrôler, de faire des retours, etc. Le management est utile pour vous entourer, pour collaborer, pour déléguer, pour superviser, etc.

  • Le droit : Le droit : le droit est l’ensemble des règles et des principes qui régissent les rapports entre les personnes, les groupes, ou les institutions, dans le cadre d’une société. Il comprend les notions de contrat, de propriété, de responsabilité, de litige, de sanction, etc. Par exemple, si vous signez un contrat, si vous créez une œuvre, si vous causez un dommage, si vous êtes en conflit, si vous êtes sanctionné, etc., vous devez connaître vos droits, vos obligations, vos recours, vos sanctions, etc. Le droit est nécessaire pour protéger vos droits, pour respecter vos obligations, pour négocier vos contrats, pour régler vos conflits, etc.

  • La comptabilité : la comptabilité est l’ensemble des techniques et des procédures qui visent à enregistrer, à classer, et à analyser les opérations financières d’une personne, d’un groupe, ou d’une organisation, dans le cadre d’une activité. Elle comprend les notions de recette, de dépense, de bilan, de compte de résultat, de budget, etc. Par exemple, si vous gagnez de l’argent, si vous dépensez de l’argent, si vous faites un bilan, si vous établissez un compte de résultat, si vous prévoyez un budget, etc., vous devez savoir compter, classer, analyser, etc. La comptabilité est importante pour gérer votre argent, pour optimiser vos revenus, pour réduire vos coûts, pour payer vos impôts, etc.


Les opportunités et les challenges du marché musical français

Vous vous demandez quelles sont les opportunités et les challenges du marché musical français ? Dans voici les avantages et les inconvénients de ce marché, qui est à la fois dynamique, diversifié et attractif, mais aussi concurrentiel, exigeant et incertain.


Les opportunités du marché musical français : Le marché musical français est un marché qui offre de nombreuses opportunités aux chanteurs professionnels, qui peuvent exercer leur passion, leur talent, et leur métier, dans différents domaines, tels que :

  • La scène : la scène est le lieu privilégié des chanteurs, qui peuvent exprimer leur art, leur émotion, et leur personnalité, devant un public, et partager avec lui un moment unique et magique. La scène est également le moyen de se faire connaître, de se faire apprécier, et de se faire rémunérer, en fonction de la notoriété, du cachet, et du nombre de spectateurs. Le marché musical français propose une grande diversité de scènes, qui vont des petites salles intimistes aux grands stades, en passant par les festivals, les théâtres, les cabarets, les cafés-concerts, les bars, les restaurants, les hôtels, les casinos, les clubs, les discothèques, etc. Il y en a pour tous les goûts, tous les styles, tous les budgets, et tous les niveaux.

  • L’enregistrement : l’enregistrement est le processus qui consiste à capturer, à traiter, et à reproduire le son, afin de le diffuser, de le vendre, ou de le conserver. L’enregistrement permet aux chanteurs de créer leur œuvre, de laisser leur trace, et de toucher un public plus large. L’enregistrement peut se faire dans un studio professionnel, équipé de matériel de qualité, ou dans un home studio, plus accessible et plus flexible. Le marché musical français offre une grande variété de supports d’enregistrement, qui vont des albums, des singles, des EP, des mixtapes, des compilations, des reprises, des featuring, des bandes originales, des jingles, des publicités, etc. Il y en a pour tous les formats, tous les genres, tous les projets, et tous les objectifs.

  • La diffusion : la diffusion est le fait de rendre accessible au public une œuvre musicale, par le biais de différents canaux, tels que les radios, les télévisions, les plateformes de streaming, les réseaux sociaux, les sites web, les podcasts, les blogs, les vlogs, etc. La diffusion permet aux chanteurs de se faire entendre, de se faire connaître, et de se faire rémunérer, en fonction de la popularité, du nombre d’écoutes, et des droits d’auteur. Le marché musical français offre une large gamme de moyens de diffusion, qui vont des radios nationales aux radios locales, en passant par les radios thématiques, les radios libres, les radios en ligne, etc. Il y en a pour toutes les audiences, toutes les tendances, toutes les opportunités, et toutes les stratégies.

  • La participation : la participation est le fait de prendre part à une activité, à un événement, ou à un projet, lié à la musique, en tant que chanteur, ou en tant qu’acteur. La participation permet aux chanteurs de se former, de se perfectionner, de se diversifier, et de se valoriser, en fonction de l’expérience, du niveau, du challenge, et de la récompense. Le marché musical français offre un large éventail de possibilités de participation, qui vont des concours, des émissions, des castings, des auditions, des showcases, des résidences, des collaborations, des partenariats, etc. Il y en a pour tous les talents, tous les défis, tous les rêves, et tous les succès.


Les challenges du marché musical français : Le marché musical français est un marché qui présente de nombreux challenges aux chanteurs professionnels, qui doivent faire face à la concurrence, aux exigences, et aux incertitudes, dans différents domaines, tels que :

  • La visibilité : la visibilité est le degré de notoriété, de reconnaissance, et de présence, d’un chanteur, sur le marché musical. La visibilité est essentielle pour se faire remarquer, se démarquer, se renouveler, fidéliser son public, créer sa fanbase, générer des revenus, vivre de sa musique, etc. Le marché musical français est un marché concurrentiel, où il y a beaucoup de chanteurs, de styles, de genres, de tendances, etc. Il faut donc être original, créatif, innovant, adapté, évolutif, etc. pour se faire une place, et la garder, sur ce marché. Par exemple, vous pouvez créer votre propre univers musical, qui reflète votre personnalité, votre histoire, vos influences, etc. Vous pouvez également utiliser les réseaux sociaux, les sites web, les blogs, les podcasts, etc. pour communiquer avec votre public, partager votre actualité, vos projets, vos coups de cœur, etc. Vous pouvez aussi participer à des événements, des festivals, des émissions, des interviews, etc. pour vous faire connaître, vous faire entendre, vous faire voir, etc. Selon une étude de l’IRMA, les chanteurs français les plus visibles sur le web en 2022 étaient Angèle, Aya Nakamura, PNL, Maître Gims, et Soprano.

  • La qualité : la qualité est le niveau de performance, d’excellence, et de satisfaction, d’un chanteur, par rapport à son art, à son public, et à son marché. La qualité est importante pour se faire apprécier, se faire respecter, se faire recommander, se faire solliciter, se faire récompenser, etc. Le marché musical français est un marché exigeant, où il y a beaucoup de critères, de normes, de standards, de références, etc. Il faut donc être performant, excellent, satisfaisant, etc. pour se faire une réputation, et la maintenir, sur ce marché. Par exemple, vous devez maîtriser votre technique vocale, votre interprétation, votre expression, etc. Vous devez également proposer des chansons de qualité, qui ont du sens, du style, du rythme, etc. Vous devez aussi être attentif aux attentes, aux goûts, et aux besoins de votre public, et savoir vous adapter aux évolutions du marché. Selon une étude du SNEP, les chanteurs français les plus appréciés par le public en 2022 étaient Jean-Jacques Goldman, Indochine, Mylène Farmer, Johnny Hallyday, et Céline Dion.

  • La stabilité : la stabilité est le degré de sécurité, de régularité, et de pérennité, d’un chanteur, dans son activité, dans son métier, et dans sa carrière. La stabilité est nécessaire pour se sentir bien, se sentir libre, se sentir épanoui, se sentir accompli, etc. Le marché musical français est un marché incertain, où il y a beaucoup d’aléas, de fluctuations, de changements, de surprises, etc. Il faut donc être prudent, flexible, résilient, persévérant, etc. pour se faire une place, et la garder, sur ce marché. Par exemple, vous devez gérer votre budget, vos dépenses, vos recettes, vos impôts, etc. Vous devez également négocier vos contrats, vos droits, vos obligations, vos recours, etc. Vous devez aussi faire face aux difficultés, aux échecs, aux critiques, aux conflits, etc. Selon une étude de l’ADAMI, les chanteurs français les plus stables dans leur carrière en 2022 étaient Francis Cabrel, Alain Souchon, Laurent Voulzy, Julien Clerc, et Patrick Bruel.


Les conseils et les astuces pour se faire connaître et se démarquer

Pour se faire connaître et se démarquer sur le marché musical français, il faut adopter une stratégie efficace, qui repose sur plusieurs éléments clés. Il faut par exemple :


Définir son projet musical : Avant de vous lancer dans la musique, vous devez avoir une idée claire de votre projet musical, qui va déterminer votre identité, votre offre, et votre positionnement. Pour cela, vous devez identifier :

  • Votre style : c’est la manière dont vous chantez, dont vous vous exprimez, dont vous vous habillez, etc. Votre style doit être en accord avec votre personnalité, votre histoire, vos influences, etc. Il doit aussi être adapté à votre genre musical, à votre public cible, à votre marché, etc. Par exemple, si vous chantez du rock, votre style peut être rebelle, provocateur, décontracté, etc. Si vous chantez de la variété, votre style peut être plus classique, élégant, raffiné, etc.

  • Votre genre : c’est la catégorie musicale dans laquelle vous vous inscrivez, qui va définir votre univers, votre message, votre son, etc. Votre genre doit être en cohérence avec vos goûts, vos valeurs, vos aspirations, etc. Il doit aussi être en phase avec les tendances, les attentes, les besoins, etc. de votre public, de votre marché, de votre époque, etc. Par exemple, si vous chantez du rap, votre genre peut être engagé, contestataire, revendicatif, etc. Si vous chantez de la pop, votre genre peut être plus léger, divertissant, festif, etc.

  • Votre univers : c’est l’ambiance, l’atmosphère, le décor, etc. que vous créez autour de votre musique, qui va donner du sens, du relief, du charme, etc. à votre projet. Votre univers doit être en harmonie avec votre style, votre genre, votre personnalité, etc. Il doit aussi être original, créatif, innovant, etc. pour se démarquer, pour surprendre, pour séduire, etc. votre public, votre marché, votre époque, etc. Par exemple, si vous chantez du jazz, votre univers peut être rétro, chic, glamour, etc. Si vous chantez de l’électro, votre univers peut être futuriste, branché, dynamique, etc.

  • Votre message : c’est le sens, la signification, l’intention, etc. que vous voulez transmettre à travers votre musique, qui va donner de la profondeur, de la valeur, de l’impact, etc. à votre projet. Votre message doit être en lien avec votre style, votre genre, votre univers, votre histoire, etc. Il doit aussi être pertinent, clair, efficace, etc. pour toucher, pour émouvoir, pour convaincre, etc. votre public, votre marché, votre époque, etc. Par exemple, si vous chantez du reggae, votre message peut être pacifiste, humaniste, écologiste, etc. Si vous chantez du metal, votre message peut être rebelle, contestataire, anarchiste, etc.

  • Votre public : c’est l’ensemble des personnes qui vont écouter, apprécier, acheter, etc. votre musique, qui vont constituer votre fanbase, votre communauté, votre clientèle, etc. Votre public doit être en adéquation avec votre style, votre genre, votre univers, votre message, etc. Il doit aussi être identifié, segmenté, ciblé, etc. pour être atteint, pour être fidélisé, pour être développé, etc. Par exemple, si vous chantez de la chanson française, votre public peut être plutôt adulte, cultivé, nostalgique, etc. Si vous chantez du R&B, votre public peut être plutôt jeune, urbain, branché, etc.

  • Votre positionnement : c’est la place, le rôle, la fonction, etc. que vous voulez occuper sur le marché musical, qui va définir votre offre, votre différenciation, votre valeur ajoutée, etc. Votre positionnement doit être en cohérence avec votre style, votre genre, votre univers, votre message, votre public, etc. Il doit aussi être unique, distinctif, compétitif, etc. pour se faire remarquer, pour se faire connaître, pour se faire choisir, etc. Par exemple, si vous chantez de la soul, votre positionnement peut être celui d’un artiste authentique, sensible, généreux, etc. Si vous chantez du punk, votre positionnement peut être celui d’un artiste rebelle, provocateur, indépendant, etc.

  • Vos forces : ce sont les atouts, les avantages, les qualités, etc. que vous avez par rapport aux autres chanteurs, qui vont vous permettre de vous imposer, de vous distinguer, de vous valoriser, etc. sur le marché musical. Vos forces doivent être en rapport avec votre style, votre genre, votre univers, votre message, votre public, votre positionnement, etc. Elles doivent aussi être mises en avant, exploitées, renforcées, etc. pour attirer, pour séduire, pour convaincre, etc. votre public, votre marché, votre époque, etc. Par exemple, si vous chantez de la musique classique, vos forces peuvent être votre technique vocale, votre culture musicale, votre expérience scénique, etc. Si vous chantez de la musique folk, vos forces peuvent être votre sensibilité, votre originalité, votre proximité, etc.

  • Vos faiblesses : ce sont les lacunes, les inconvénients, les défauts, etc. que vous avez par rapport aux autres chanteurs, qui vont vous freiner, vous limiter, vous pénaliser, etc. sur le marché musical. Vos faiblesses doivent être en rapport avec votre style, votre genre, votre univers, votre message, votre public, votre positionnement, etc. Elles doivent aussi être identifiées, analysées, corrigées, etc. pour éviter, pour réduire, pour compenser, etc. leur impact négatif sur votre public, votre marché, votre époque, etc. Par exemple, si vous chantez du blues, vos faiblesses peuvent être votre manque de notoriété, votre manque de renouvellement, votre manque de diversité, etc. Si vous chantez de la musique country, vos faiblesses peuvent être votre manque de modernité, votre manque d’originalité, votre manque d’adaptation, etc.

  • Vos opportunités : ce sont les circonstances, les événements, les tendances, etc. qui sont favorables à votre projet musical, qui vont vous permettre de vous développer, de vous diversifier, de vous enrichir, etc. sur le marché musical. Vos opportunités doivent être en rapport avec votre style, votre genre, votre univers, votre message, votre public, votre positionnement, etc. Elles doivent aussi être saisies, exploitées, optimisées, etc. pour profiter, pour grandir, pour réussir, etc. sur votre public, votre marché, votre époque, etc. Par exemple, si vous chantez du hip-hop, vos opportunités peuvent être l’engouement du public, la diversité des styles, la richesse des collaborations, etc. Si vous chantez de la musique celtique, vos opportunités peuvent être l’attrait pour les traditions, la variété des instruments, la convivialité des festivals, etc.

  • Vos menaces : ce sont les obstacles, les difficultés, les risques, etc. qui sont défavorables à votre projet musical, qui vont vous empêcher, vous gêner, vous nuire, etc. sur le marché musical. Vos menaces doivent être en rapport avec votre style, votre genre, votre univers, votre message, votre public, votre positionnement, etc. Elles doivent aussi être anticipées, évitées, surmontées, etc. pour résister, pour survivre, pour s’en sortir, etc. sur votre public, votre marché, votre époque, etc. Par exemple, si vous chantez de la musique électronique, vos menaces peuvent être la concurrence, la saturation, l’obsolescence, etc. Si vous chantez de la musique gospel, vos menaces peuvent être le manque de visibilité, le manque de soutien, le manque de reconnaissance, etc.


En définissant votre projet musical, vous allez pouvoir clarifier votre vision, votre mission, et vos objectifs. Vous allez aussi pouvoir élaborer votre plan d’action, qui va détailler les étapes à suivre.


Développer son identité artistique : Après avoir défini votre projet musical, vous devez développer votre identité artistique, qui va refléter votre personnalité, votre univers, et votre message. Pour cela, vous devez choisir :

  • Votre nom : c’est le nom sous lequel vous allez vous faire connaître, qui va représenter votre projet musical, et qui va vous différencier des autres chanteurs. Votre nom doit être en accord avec votre style, votre genre, votre univers, votre message, etc. Il doit aussi être facile à retenir, à prononcer, à écrire, etc. Par exemple, si vous chantez de la musique latine, votre nom peut être inspiré de votre origine, de votre culture, de votre langue, etc. Si vous chantez de la musique rock, votre nom peut être inspiré de votre attitude, de votre énergie, de votre son, etc.

  • Votre logo : c’est le symbole graphique qui va accompagner votre nom, qui va illustrer votre projet musical, et qui va renforcer votre identité visuelle. Votre logo doit être en harmonie avec votre nom, votre style, votre genre, votre univers, votre message, etc. Il doit aussi être simple, original, reconnaissable, etc. Par exemple, si vous chantez de la musique soul, votre logo peut être inspiré de la typographie, des couleurs, des formes, etc. de la musique soul. Si vous chantez de la musique électro, votre logo peut être inspiré de la technologie, des effets, des lumières, etc. de la musique électro.

  • Votre slogan : c’est la phrase qui va accompagner votre nom et votre logo, qui va résumer votre projet musical, et qui va susciter l’intérêt du public. Votre slogan doit être en cohérence avec votre nom, votre logo, votre style, votre genre, votre univers, votre message, etc. Il doit aussi être court, percutant, accrocheur, etc. Par exemple, si vous chantez de la musique country, votre slogan peut être inspiré de la nature, du voyage, de la liberté, etc. de la musique country. Si vous chantez de la musique metal, votre slogan peut être inspiré de la puissance, de la révolte, de la passion, etc. de la musique metal.


En développant votre identité artistique, vous allez pouvoir vous faire remarquer, vous faire reconnaître, et vous faire choisir par le public, le marché, et les médias. Vous allez aussi pouvoir créer un lien émotionnel avec votre audience, et fidéliser vos fans.


Créer son contenu musical : La première étape pour se faire connaître et se démarquer en tant que chanteur est de créer son contenu musical, c’est-à-dire des morceaux originaux, de qualité, qui reflètent votre univers et qui touchent votre public. Pour cela, vous devez :

  • Composer : c’est le processus de création mélodique, harmonique et rythmique de votre musique, qui va exprimer votre style, votre genre, votre message, etc. Vous pouvez composer seul ou en collaboration avec d’autres musiciens, auteurs, compositeurs, arrangeurs, etc. Vous pouvez vous inspirer de vos influences, de vos émotions, de vos expériences, etc. Vous pouvez utiliser des instruments, des logiciels, des applications, etc. pour composer votre musique.

  • Écrire : c’est le processus de création des paroles de votre musique, qui vont renforcer votre message, votre univers, votre identité, etc. Vous pouvez écrire seul ou en collaboration avec d’autres auteurs, paroliers, rappeurs, slameurs, etc. Vous pouvez vous inspirer de votre vécu, de votre opinion, de votre imagination, etc. Vous pouvez utiliser des techniques, des rimes, des figures de style, etc. pour écrire vos paroles.

  • Arranger : c’est le processus de création des arrangements de votre musique, qui vont enrichir votre son, votre ambiance, votre originalité, etc. Vous pouvez arranger seul ou en collaboration avec d’autres arrangeurs, producteurs, musiciens, etc. Vous pouvez vous inspirer de vos influences, de vos goûts, de vos envies, etc. Vous pouvez utiliser des instruments, des effets, des samples, etc. pour arranger votre musique.

  • Produire : c’est le processus de création de la production de votre musique, qui va finaliser votre son, votre qualité, votre cohérence, etc. Vous pouvez produire seul ou en collaboration avec d’autres producteurs, ingénieurs du son, studios, etc. Vous pouvez vous inspirer des tendances, des standards, des innovations, etc. Vous pouvez utiliser des logiciels, des matériels, des techniques, etc. pour produire votre musique.

  • Enregistrer : c’est le processus de création de l’enregistrement de votre musique, qui va capturer votre voix, votre interprétation, votre performance, etc. Vous pouvez enregistrer seul ou en collaboration avec d’autres chanteurs, musiciens, ingénieurs du son, studios, etc. Vous pouvez vous inspirer de vos modèles, de vos conseils, de vos exercices, etc. Vous pouvez utiliser des micros, des casques, des logiciels, etc. pour enregistrer votre musique.

  • Mixer : c’est le processus de création du mixage de votre musique, qui va équilibrer, harmoniser, optimiser, etc. les différents éléments sonores de votre musique. Vous pouvez mixer seul ou en collaboration avec d’autres mixeurs, ingénieurs du son, studios, etc. Vous pouvez vous inspirer des références, des règles, des astuces, etc. Vous pouvez utiliser des logiciels, des plugins, des effets, etc. pour mixer votre musique.

  • Masteriser : c’est le processus de création du mastering de votre musique, qui va finaliser, normaliser, dynamiser, etc. le son global de votre musique. Vous pouvez masteriser seul ou en collaboration avec d’autres masteriseurs, ingénieurs du son, studios, etc. Vous pouvez vous inspirer des normes, des critères, des conseils, etc. Vous pouvez utiliser des logiciels, des outils, des techniques, etc. pour masteriser votre musique.


En créant votre contenu musical, vous allez pouvoir vous exprimer, vous démarquer, et vous faire connaître en tant que chanteur. Vous allez aussi pouvoir créer votre catalogue musical, qui va constituer votre offre, votre valeur, et votre potentiel.


artiste-fille-chanteuse-scene-enregistrement-single

Diffuser son contenu musical : La deuxième étape pour se faire connaître et se démarquer en tant que chanteur est de diffuser son contenu musical, c’est-à-dire de faire écouter votre musique au plus grand nombre possible de personnes. Pour cela, vous devez :

  • Utiliser les différents canaux de communication, tels que les radios, les télévisions, les plateformes de streaming, les réseaux sociaux, les sites web, les podcasts, les blogs, les vlogs, etc. Chaque média a ses propres caractéristiques, ses propres codes, et son propre public. Vous devez donc adapter votre format, votre ton, votre style, votre fréquence, etc. à chaque média et à chaque audience. Par exemple, si vous diffusez votre musique sur une radio locale, vous pouvez privilégier un format court, un ton convivial, un style simple, et une fréquence régulière. Si vous diffusez votre musique sur une plateforme de streaming comme Spotify, vous pouvez privilégier un format long, un ton professionnel, un style travaillé, et une fréquence ponctuelle.

  • Choisir les bons partenaires, tels que les distributeurs, les agrégateurs, les curateurs, les playlisteurs, les influenceurs, les blogueurs, les vlogueurs, les podcasteurs, etc. Ces partenaires peuvent vous aider à diffuser votre musique sur les bons canaux, à toucher les bonnes cibles, et à augmenter votre visibilité. Vous devez donc les sélectionner avec soin, en fonction de leur notoriété, de leur crédibilité, de leur pertinence, et de leur compatibilité avec votre projet musical. Par exemple, si vous faites de la musique pop, vous pouvez choisir un distributeur comme TuneCore, un agrégateur comme iMusician, un curateur comme Groover, un playlisteur comme Digster, un influenceur comme Squeezie, un blogueur comme La Pause Musicale, un vlogueur comme Cyprien, ou un podcasteur comme Popopop.

  • Mesurer les résultats, tels que le nombre d’écoutes, le nombre de téléchargements, le nombre de vues, le nombre de likes, le nombre de commentaires, le nombre de partages, le nombre de followers, le nombre de fans, etc. Ces résultats vous permettront d’évaluer l’impact de votre diffusion, de connaître votre audience, et d’ajuster votre stratégie. Vous devez donc les suivre régulièrement, en utilisant des outils comme les statistiques des plateformes de streaming, les analytics des réseaux sociaux, les sondages, les enquêtes, etc. Par exemple, si vous diffusez votre musique sur Spotify, vous pouvez utiliser Spotify for Artists pour accéder à des données comme le nombre de streams, le nombre d’auditeurs, le nombre de sauvegardes, le nombre de playlists, le profil démographique, le comportement d’écoute, etc.


En diffusant votre contenu musical, vous allez pouvoir vous faire entendre, vous faire connaître, et vous faire apprécier par le public, le marché, et les médias. Vous allez aussi pouvoir créer votre communauté, qui va soutenir votre projet musical.


Promouvoir son contenu musical : La troisième étape pour se faire connaître et se démarquer en tant que chanteur est de promouvoir son contenu musical, c’est-à-dire de faire parler de votre musique et de susciter l’intérêt du public, du marché, et des médias. Pour cela, vous devez :

  • Faire du marketing, c’est-à-dire définir votre offre, votre cible, votre positionnement, votre budget, vos objectifs, vos indicateurs, etc. Vous devez avoir une vision claire de ce que vous proposez, à qui vous vous adressez, comment vous vous différenciez, combien vous investissez, ce que vous attendez, et comment vous mesurez vos résultats. Par exemple, si vous faites de la musique folk, vous pouvez proposer un album de 10 titres, vous adresser à un public de 25-35 ans, vous différencier par votre authenticité, investir 1000 euros, attendre 1000 ventes, et mesurer votre chiffre d’affaires.

  • Faire du branding, c’est-à-dire créer votre identité visuelle, votre nom, votre logo, votre slogan, votre univers, votre histoire, etc. Vous devez avoir une image forte, cohérente, reconnaissable, et mémorable, qui reflète votre personnalité, votre style, votre genre, votre message, etc. Par exemple, si vous faites de la musique funk, vous pouvez créer un nom comme Funky Groove, un logo avec des couleurs vives, un slogan comme “Feel the groove”, un univers avec des influences disco, une histoire avec votre parcours musical.

  • Faire du storytelling, c’est-à-dire raconter votre histoire, votre parcours, vos motivations, vos émotions, vos valeurs, etc. Vous devez avoir un récit captivant, inspirant, touchant, et authentique, qui vous présente, vous explique, vous justifie, vous humanise, etc. Par exemple, si vous faites de la musique soul, vous pouvez raconter votre enfance dans une famille de musiciens, votre passion pour la musique, votre rêve de devenir chanteur, votre combat pour y arriver, votre engagement pour la paix, etc.

  • Faire du buzz, c’est-à-dire créer de l’attention, de la curiosité, de l’attente, de la surprise, de la réaction, etc. Vous devez avoir une stratégie originale, créative, innovante, et audacieuse, qui vous fait sortir du lot, qui interpelle, qui intrigue, qui étonne, qui provoque, etc. Par exemple, si vous faites de la musique rock, vous pouvez créer un clip décalé, une affiche provocante, un titre choc, une annonce mystérieuse, une polémique, etc.

  • Faire du teasing, c’est-à-dire donner des indices, des extraits, des aperçus, des échantillons, des invitations, etc. Vous devez avoir une stratégie progressive, subtile, séduisante, et participative, qui vous fait découvrir, qui donne envie, qui fait patienter, qui fait participer, etc. Par exemple, si vous faites de la musique pop, vous pouvez donner des indices sur le thème de votre album, des extraits de vos chansons, des aperçus de votre pochette, des échantillons de votre merchandising, des invitations à vos concerts, etc.

  • Faire du lancement, c’est-à-dire annoncer, présenter, sortir, diffuser, vendre, etc. votre musique. Vous devez avoir une stratégie coordonnée, synchronisée, optimisée, et efficace, qui vous fait connaître, qui présente votre offre, qui sort votre produit, qui diffuse votre musique, qui vend votre album, etc. Par exemple, si vous faites de la musique rap, vous pouvez annoncer la date de sortie de votre album, présenter votre tracklist, sortir votre single, diffuser votre clip, vendre votre album, etc.

  • Faire du suivi, c’est-à-dire analyser, évaluer, ajuster, améliorer, relancer, etc. votre promotion. Vous devez avoir une stratégie réactive, adaptative, corrective, et évolutive, qui vous fait analyser vos résultats, évaluer vos performances, ajuster vos actions, améliorer votre offre, relancer votre promotion, etc. Par exemple, si vous faites de la musique reggae, vous pouvez analyser vos ventes, évaluer votre notoriété, ajuster votre prix, améliorer votre son, relancer votre communication, etc.

  • Faire du feedback, c’est-à-dire écouter, répondre, remercier, fidéliser, satisfaire, etc. votre public. Vous devez avoir une stratégie attentive, interactive, reconnaissante, fidèle, et satisfaisante, qui vous fait écouter votre public, répondre à ses questions, remercier pour son soutien, fidéliser par des offres, satisfaire par la qualité, etc. Par exemple, si vous faites de la musique jazz, vous pouvez écouter les avis de vos fans, répondre à leurs commentaires, remercier pour leurs achats, fidéliser par des cadeaux, satisfaire par des concerts, etc.


En promouvant votre contenu musical, vous allez pouvoir vous faire connaître, vous faire aimer, et vous faire choisir par le public, le marché, et les médias. Vous allez aussi pouvoir créer votre image, qui va renforcer votre identité, votre crédibilité, et votre notoriété.


Se produire sur scène : La quatrième étape pour se faire connaître et se démarquer en tant que chanteur est de se produire sur scène, c’est-à-dire de faire vivre votre musique en live, devant un public réel. Pour cela, vous devez :

  • Chercher des opportunités, en recherchant, en sélectionnant, en contactant, etc. des lieux susceptibles d’accueillir votre musique, tels que des concerts, des festivals, des théâtres, des cabarets, des cafés-concerts, des bars, des restaurants, des hôtels, des casinos, des clubs, des discothèques, etc. Vous devez trouver des lieux adaptés à votre style, à votre genre, à votre univers, à votre public, etc. Vous pouvez utiliser des annuaires, des sites web, des réseaux sociaux, des bouche-à-oreille, etc. pour chercher des opportunités. Par exemple, si vous faites de la musique classique, vous pouvez chercher des salles de concert, des opéras, des églises, etc. Si vous faites de la musique dance, vous pouvez chercher des boîtes de nuit, des festivals, des beach clubs, etc.

  • Négocier des conditions, en discutant, en proposant, en acceptant, en refusant, en signant, etc. des contrats avec les organisateurs, les programmateurs, les directeurs, etc. des lieux choisis. Vous devez négocier des conditions avantageuses pour vous, en tenant compte de votre cachet, de votre défraiement, de votre matériel, de votre logement, de votre restauration, de votre promotion, etc. Vous pouvez utiliser des modèles, des conseils, des exemples, etc. pour négocier des conditions. Par exemple, si vous faites de la musique rock, vous pouvez demander un cachet minimum, un remboursement de vos frais de transport, un accès à la sono, une chambre d’hôtel, un repas chaud, une affiche sur le lieu, etc.

  • Préparer son spectacle, en planifiant, en répétant, en réglant, en testant, etc. votre prestation scénique. Vous devez préparer votre spectacle avec soin, en tenant compte de votre setlist, de votre durée, de votre ordre de passage, de votre entrée, de votre sortie, etc. Vous pouvez utiliser des outils, des méthodes, des astuces, etc. pour préparer votre spectacle. Par exemple, si vous faites de la musique soul, vous pouvez choisir des chansons qui correspondent à votre message, à votre ambiance, à votre public, etc. Vous pouvez répéter avec votre groupe, régler votre son, tester votre micro, etc.

  • Soigner son show, en chantant, en jouant, en dansant, en bougeant, en souriant, etc. sur scène. Vous devez soigner votre show avec passion, en tenant compte de votre voix, de votre interprétation, de votre performance, de votre énergie, de votre charisme, etc. Vous pouvez utiliser des techniques, des exercices, des conseils, etc. pour soigner votre show. Par exemple, si vous faites de la musique country, vous pouvez chanter avec votre coeur, jouer avec votre guitare, danser avec votre chapeau, bouger avec votre public, sourire avec votre joie, etc.

  • Interagir avec le public, en parlant, en écoutant, en regardant, en touchant, en impliquant, etc. les spectateurs. Vous devez interagir avec le public avec sympathie, en tenant compte de leur réaction, de leur feedback, de leur attention, de leur émotion, de leur participation, etc. Vous pouvez utiliser des mots, des gestes, des regards, des contacts, des jeux, etc. pour interagir avec le public. Par exemple, si vous faites de la musique rap, vous pouvez parler avec votre flow, écouter avec votre oreille, regarder avec votre regard, toucher avec votre main, impliquer avec votre refrain, etc.

  • Animer son concert, en présentant, en annonçant, en remerciant, en saluant, en rappelant, etc. les différents moments de votre concert. Vous devez animer votre concert avec dynamisme, en tenant compte de votre introduction, de votre transition, de votre conclusion, de votre salutation, de votre rappel, etc. Vous pouvez utiliser des phrases, des blagues, des anecdotes, des compliments, des applaudissements, etc. pour animer votre concert. Par exemple, si vous faites de la musique reggae, vous pouvez présenter avec votre nom, annoncer avec votre titre, remercier avec votre gratitude, saluer avec votre paix, rappeler avec votre vibe, etc.


En vous produisant sur scène, vous allez pouvoir vous faire voir, vous faire entendre, et vous faire aimer par le public, le marché, et les médias. Vous allez aussi pouvoir créer votre expérience, qui va renforcer votre confiance, votre compétence, et votre crédibilité.


Se créer un réseau : La cinquième étape pour se faire connaître et se démarquer en tant que chanteur est de se créer un réseau, c’est-à-dire de tisser des liens avec les différents acteurs du milieu musical, qui peuvent vous aider, vous conseiller, vous soutenir, etc. dans votre carrière. Pour cela, vous devez :

  • Rencontrer des professionnels, en assistant, en participant, en intervenant, etc. à des événements, des rencontres, des conférences, des ateliers, des formations, etc. liés à la musique. Vous devez rencontrer des professionnels qui ont de l’expérience, du savoir-faire, du réseau, etc. dans le domaine musical. Vous pouvez utiliser des agendas, des invitations, des inscriptions, etc. pour rencontrer des professionnels. Par exemple, si vous faites de la musique électro, vous pouvez assister à des salons, des festivals, des masterclasses, etc. liés à la musique électro. Vous pouvez rencontrer des producteurs, des DJs, des ingénieurs du son, etc.

  • Échanger avec des pairs, en discutant, en partageant, en écoutant, en apprenant, etc. avec d’autres musiciens, chanteurs, auteurs, compositeurs, arrangeurs, etc. qui ont le même niveau, le même style, le même genre, le même univers, etc. que vous. Vous devez échanger avec des pairs qui ont les mêmes passions, les mêmes problèmes, les mêmes objectifs, etc. que vous. Vous pouvez utiliser des forums, des groupes, des réseaux sociaux, etc. pour échanger avec des pairs. Par exemple, si vous faites de la musique folk, vous pouvez discuter sur des forums, des groupes, des réseaux sociaux, etc. liés à la musique folk. Vous pouvez partager avec d’autres musiciens, chanteurs, auteurs, compositeurs, arrangeurs, etc.

  • Collaborer avec des partenaires, en travaillant, en créant, en produisant, en diffusant, en promouvant, etc. avec d’autres musiciens, chanteurs, auteurs, compositeurs, arrangeurs, producteurs, ingénieurs du son, managers, agents, labels, éditeurs, distributeurs, promoteurs, programmateurs, animateurs, journalistes, critiques, influenceurs, blogueurs, vlogueurs, podcasteurs, etc. qui ont des compétences, des ressources, des opportunités, etc. complémentaires aux vôtres. Vous devez collaborer avec des partenaires qui ont des intérêts, des valeurs, des visions, etc. communs avec vous. Vous pouvez utiliser des contrats, des projets, des plateformes, etc. pour collaborer avec des partenaires. Par exemple, si vous faites de la musique jazz, vous pouvez travailler avec d’autres musiciens, chanteurs, auteurs, compositeurs, arrangeurs, etc. qui font de la musique jazz. Vous pouvez créer avec eux des chansons, des albums, des clips, etc. Vous pouvez produire avec eux votre musique, en utilisant des studios, des matériels, des logiciels, etc. Vous pouvez diffuser avec eux votre musique, en utilisant des radios, des télévisions, des plateformes de streaming, etc. Vous pouvez promouvoir avec eux votre musique, en utilisant des flyers, des affiches, des stickers, des cartes de visite, des newsletters, des communiqués de presse, des interviews, des articles, des vidéos, des photos, des stories, des lives, des hashtags, des challenges, des sondages, des jeux, des concours, des cadeaux, etc.


En vous créant un réseau, vous allez pouvoir vous faire aider, vous faire conseiller, et vous faire soutenir par les différents acteurs du milieu musical. Vous allez aussi pouvoir créer votre entourage, qui va renforcer votre confiance, votre motivation, et votre réussite.


Les témoignages et les exemples de réussite de chanteurs français

Pour vous inspirer et vous motiver, rien de mieux que de découvrir les témoignages et les exemples de réussite de chanteurs français qui ont percé dans le milieu musical. Vous verrez que chacun a son parcours, son style, son histoire, ses difficultés, ses réussites, ses conseils, etc.


Vous pourrez ainsi apprendre de leurs expériences, de leurs erreurs, de leurs astuces, etc. et vous en inspirer pour votre propre carrière. Voici quelques exemples de chanteurs français qui ont réussi à se faire un nom dans la musique :

  • Angèle : La jeune chanteuse belge a conquis le public français avec son premier album Brol, sorti en 2018, qui mêle pop, rap, électro et humour. Elle a commencé sa carrière en postant des vidéos sur Instagram, où elle se filmait en train de chanter et de jouer du piano. Elle a ensuite enchaîné les succès, comme Tout oublier, Balance ton quoi, La loi de Murphy ou Flou. Elle a remporté plusieurs récompenses, comme le Victoire de la musique de l’album révélation en 2019 ou le MTV Europe Music Award de la meilleure artiste francophone en 2020. Elle est connue pour son style décalé, son féminisme, son engagement écologique et sa simplicité. Elle a aussi vendu plus d’un million d’exemplaires de son album Brol, et a collaboré avec des artistes comme Dua Lipa, Damso ou Orelsan.

  • Stromae : Le chanteur belge d’origine rwandaise a marqué la scène musicale française avec son deuxième album Racine carrée, sorti en 2013, qui mélange électro, rap, world et chanson française. Il a commencé sa carrière en participant à des concours de rap, puis en créant son propre label Mosaert. Il a ensuite connu le succès avec des titres comme Alors on danse, Formidable, Papaoutai ou Tous les mêmes. Il a remporté de nombreux prix, comme le Victoire de la musique de l’artiste masculin en 2014 ou le MTV Europe Music Award du meilleur artiste belge en 2015. Il est connu pour son style original, son sens de la mise en scène, son analyse sociale et sa discrétion. Il a vendu plus de 8 millions d’albums dans le monde, et a fait des tournées internationales, notamment aux États-Unis, où il a été invité par Madonna et Kanye West.

  • Aya Nakamura : La chanteuse française d’origine malienne a séduit le public français avec son deuxième album Nakamura, sorti en 2018, qui mêle R&B, afrobeat et pop. Elle a commencé sa carrière en chantant dans des chorales, puis en postant des vidéos sur YouTube, où elle a été repérée par le producteur Dj Erise. Elle a ensuite signé chez le label Warner Music et a sorti des tubes comme Djadja, Copines ou Pookie. Elle a été nommée aux Victoires de la musique en 2019 et 2020, et a reçu le MTV Europe Music Award de la meilleure artiste française en 2020. Elle est connue pour son style coloré, son langage inventif, son féminisme et son succès international. Elle a vendu plus de 500 000 albums en France, et a battu des records de vues sur YouTube, avec plus de 700 millions de vues pour son clip Djadja. Elle a également collaboré avec des artistes comme Maluma, Davido ou Stormzy.


Comment s’entourer professionnellement en tant que chanteur ?

En tant que chanteur, il est essentiel de s’entourer professionnellement, c’est-à-dire de se créer un réseau de personnes compétentes, fiables et bienveillantes, qui peuvent vous aider, vous conseiller, vous soutenir, vous accompagner, vous faire évoluer, etc. dans votre carrière. Ces personnes peuvent être des professionnels du milieu musical, comme des managers, des agents, des labels, des éditeurs, des distributeurs, des promoteurs, des programmateurs, des animateurs, des journalistes, des critiques, des influenceurs, des blogueurs, des vlogueurs, des podcasteurs, etc.


Mais elles peuvent aussi être des pairs, comme des musiciens, des chanteurs, des auteurs, des compositeurs, des arrangeurs, etc. ou des fans, comme des spectateurs, des auditeurs, des followers, etc. Pour s’entourer professionnellement, il faut suivre ces étapes :


Identifier ses besoins, ses attentes, ses objectifs, etc. Avant de chercher à s’entourer professionnellement, il faut d’abord savoir ce que l’on veut, ce que l’on cherche, ce que l’on vise, etc. en tant que chanteur. Il faut donc se poser les bonnes questions, comme par exemple :

  • Quel est mon projet musical ? Quel est mon style, mon genre, mon univers, mon message, etc. ?

  • Quel est mon niveau musical ? Quelles sont mes compétences, mes forces, mes faiblesses, mes lacunes, etc. ?

  • Quel est mon statut professionnel ? Suis-je amateur, semi-professionnel, professionnel, etc. ?

  • Quel est mon budget ? Quelles sont mes ressources, mes dépenses, mes revenus, etc. ?

  • Quels sont mes objectifs ? Qu’est-ce que je veux accomplir, atteindre, réaliser, etc. ?

  • Quelles sont mes attentes ? Qu’est-ce que j’espère, j’aspire, j’exige, etc. ?

  • Quels sont mes besoins ? Qu’est-ce qui me manque, me fait défaut, me bloque, etc. ?


En répondant à ces questions, vous allez pouvoir identifier vos besoins, vos attentes, vos objectifs, etc. en tant que chanteur, et déterminer quel type de personnes peuvent y répondre. Par exemple, si vous avez besoin de développer votre notoriété, vous pouvez chercher à vous entourer de personnes qui peuvent vous faire connaître, comme des promoteurs, des programmateurs, des animateurs, des journalistes, des critiques, des influenceurs, des blogueurs, des vlogueurs, des podcasteurs, etc.


Si vous avez besoin de développer votre créativité, vous pouvez chercher à vous entourer de personnes qui peuvent vous inspirer, comme des musiciens, des chanteurs, des auteurs, des compositeurs, des arrangeurs, etc. Si vous avez besoin de développer votre fidélité, vous pouvez chercher à vous entourer de personnes qui peuvent vous soutenir, comme des fans, des spectateurs, des auditeurs, des followers, etc.


Rechercher les personnes qui correspondent à ses critères Une fois que vous avez identifié vos besoins, vos attentes, vos objectifs, etc. en tant que chanteur, et déterminé quel type de personnes peuvent y répondre, vous pouvez commencer à rechercher les personnes qui correspondent à vos critères. Pour cela, vous pouvez utiliser les différents moyens à votre disposition, comme par exemple :

  • Les annuaires, les répertoires, les sites web, etc. qui répertorient les coordonnées des professionnels du milieu musical, comme par exemple SACEM, IRMA, Tous pour la musique, etc. Vous pouvez consulter ces sources pour trouver les noms, les adresses, les numéros, les mails, etc. des personnes qui vous intéressent, et les contacter directement.

  • Les réseaux sociaux, les forums, les groupes, etc. qui permettent de se connecter avec les pairs et les fans du milieu musical, comme par exemple Facebook, Twitter, Instagram, Reddit, JamSpace, etc. Vous pouvez vous inscrire, vous abonner, vous présenter, vous exprimer, etc. sur ces plateformes, et échanger avec les personnes qui partagent vos passions, vos goûts, vos envies, etc.

  • Les événements, les salons, les conférences, les rencontres, etc. qui organisent des occasions de se rencontrer en personne avec les professionnels, les pairs et les fans du milieu musical, comme par exemple MaMA Festival & Convention, MIDEM, Printemps de Bourges, Rencontres Trans Musicales, etc. Vous pouvez vous renseigner, vous inscrire, vous rendre, vous présenter, etc. à ces événements, et discuter avec les personnes qui sont présentes, qui peuvent être des contacts potentiels.


En utilisant ces moyens, vous allez pouvoir rechercher les personnes qui correspondent à vos critères, et les identifier parmi la multitude d’acteurs du milieu musical. Vous allez aussi pouvoir vous faire une idée de leur profil, de leur parcours, de leur réputation, de leur compatibilité, etc. avec votre projet musical.ences, les rencontres, les recommandations, le bouche-à-oreille, etc.


Contacter les personnes qui vous intéressent Après avoir recherché les personnes qui correspondent à vos critères, vous pouvez passer à l’étape suivante, qui consiste à contacter les personnes qui vous intéressent. Pour cela, vous pouvez leur envoyer un message, un mail, un appel, une lettre, un dossier, une démo, un CV, une biographie, une photo, une vidéo, un lien, etc. en fonction du moyen de communication le plus adapté, le plus pratique, le plus efficace, etc. pour chaque personne.


Lorsque vous contactez les personnes qui vous intéressent, vous devez être clair, précis, poli, professionnel, personnalisé, etc. et expliquer qui vous êtes, ce que vous faites, ce que vous cherchez, ce que vous proposez, etc. Par exemple, si vous contactez un label, vous pouvez lui envoyer un mail avec votre nom, votre style, votre univers, votre lien vers votre musique, votre demande de collaboration, etc. Si vous contactez un musicien, vous pouvez lui envoyer un message avec votre nom, votre genre, votre influence, votre lien vers votre musique, votre proposition de projet, etc. Si vous contactez un fan, vous pouvez lui envoyer un message avec votre nom, votre actualité, votre lien vers votre musique, votre remerciement pour son soutien, etc.


En contactant les personnes qui vous intéressent, vous allez pouvoir vous faire connaître, vous faire remarquer, vous faire apprécier, etc. par les personnes qui peuvent vous aider, vous conseiller, vous soutenir, etc. dans votre carrière musicale. Vous allez aussi pouvoir créer un premier contact, qui peut déboucher sur une suite, comme une réponse, une rencontre, une collaboration, etc.


Rencontrer les personnes qui vous répondent Suite à votre contact, certaines personnes vont vous répondre, et d’autres pas. C’est normal, il ne faut pas se décourager, ni insister. Il faut respecter le choix de chacun, et se concentrer sur les personnes qui vous répondent. Parmi les personnes qui vous répondent, certaines vont vous proposer de les rencontrer, que ce soit en ligne ou hors ligne, pour discuter plus en détail de votre projet musical, et éventuellement envisager une collaboration.


Pour rencontrer les personnes qui vous répondent, vous devez fixer un rendez-vous, une réunion, un entretien, une audition, un showcase, une collaboration, un partenariat, etc. en fonction du type de relation que vous souhaitez établir avec chaque personne. Vous devez choisir un lieu, une date, une heure, une durée, un format, etc. adaptés, et préparer votre présentation, votre discours, votre argumentaire, votre négociation, votre contrat, etc. en fonction de ce que vous voulez obtenir de chaque personne. Par exemple, si vous rencontrez un manager, vous pouvez fixer un entretien dans un café, à une date et une heure qui vous conviennent, pour une durée d’une heure, en format face à face.


Vous pouvez préparer votre présentation de votre projet musical, votre discours sur vos besoins, vos attentes, vos objectifs, etc. votre argumentaire sur vos atouts, vos forces, vos résultats, etc


Entretenir les relations avec les personnes qui vous conviennent Après avoir rencontré les personnes qui vous répondent, vous allez peut-être trouver des personnes qui vous conviennent, c’est-à-dire des personnes avec qui vous avez un bon feeling, une bonne entente, une bonne collaboration, etc. Ces personnes peuvent devenir des alliés précieux pour votre carrière musicale, qui peuvent vous apporter des opportunités, des conseils, des soutiens, des accompagnements, des évolutions, etc.


Pour entretenir les relations avec les personnes qui vous conviennent, vous devez garder le contact, en échangeant des nouvelles, des informations, des conseils, des feedbacks, des remerciements, des compliments, des invitations, des cadeaux, etc. en fonction de la nature et de la fréquence de votre relation. Vous devez être régulier, respectueux, honnête, loyal, reconnaissant, etc. et créer une relation de confiance, de sympathie, de collaboration, d’entraide, etc. Par exemple, si vous entretenez une relation avec un label, vous pouvez échanger des nouvelles sur votre actualité musicale, des informations sur votre progression, des conseils sur votre stratégie, des feedbacks sur votre musique, des remerciements pour leur aide, des compliments pour leur travail, des invitations à vos concerts, des cadeaux pour leur fidélité, etc.


Si vous entretenez une relation avec un musicien, vous pouvez échanger des nouvelles sur votre vie personnelle, des informations sur vos projets, des conseils sur votre technique, des feedbacks sur vos compositions, des remerciements pour votre collaboration, des compliments pour votre talent, des invitations à vos répétitions, des cadeaux pour votre amitié, etc. Si vous entretenez une relation avec un fan, vous pouvez échanger des nouvelles sur votre actualité musicale, des informations sur vos concerts, des conseils sur votre musique, des feedbacks sur vos prestations, des remerciements pour votre soutien, des compliments pour votre enthousiasme, des invitations à vos événements, des cadeaux pour votre fidélité, etc.


En entretenant les relations avec les personnes qui vous conviennent, vous allez pouvoir vous faire aider, vous faire conseiller, et vous faire soutenir par les personnes qui croient en vous et en votre projet musical. Vous allez aussi pouvoir créer votre entourage, qui va renforcer votre confiance, votre motivation, et votre réussite.


La réalité vs les croyances du métier de chanteur

Le métier de chanteur est souvent entouré de fantasmes, de mythes, de clichés, de stéréotypes, etc. qui ne correspondent pas toujours à la réalité. Il est donc important de démêler le vrai du faux, et de connaître la réalité vs les croyances du métier de chanteur. Voici quelques exemples de réalité vs croyances du métier de chanteur :


Réalité

Croyance

Le métier de chanteur est un métier difficile, qui demande beaucoup de travail, de discipline, de rigueur, de persévérance, de patience, de courage, de sacrifice, etc. Il faut sans cesse se former, se perfectionner, se renouveler, se remettre en question, se dépasser, etc. Il faut également faire face à la concurrence, à la critique, au rejet, à la déception, à l’échec, etc. Il faut enfin accepter la précarité, l’instabilité, l’incertitude, la solitude, le stress, la fatigue, la lassitude, etc. qui accompagnent souvent le métier.

Le métier de chanteur est un métier facile, qui ne demande pas beaucoup de travail, de discipline, de rigueur, de persévérance, de patience, de courage, de sacrifice, etc. Il suffit d’avoir du talent, de la chance, de la beauté, de la mode, du buzz, etc. pour réussir. Il n’y a pas de concurrence, de critique, de rejet, de déception, d’échec, etc. à craindre. Il n’y a pas non plus de précarité, d’instabilité, d’incertitude, de solitude, de stress, de fatigue, de lassitude, etc. à subir.

Le métier de chanteur est un métier passionnant, qui offre de nombreuses opportunités, de satisfactions, de plaisirs, de joies, de bonheurs, etc. Il permet de s’exprimer, de créer, de partager, de transmettre, de toucher, d’émouvoir, etc. Il permet également de se faire connaître, de se faire aimer, de se faire respecter, de se faire admirer, de se faire applaudir, etc. Il permet enfin de vivre des expériences, des aventures, des rencontres, des découvertes, des voyages, etc. enrichissants, variés, inoubliables, etc.

Le métier de chanteur est un métier ennuyeux, qui n’offre pas beaucoup d’opportunités, de satisfactions, de plaisirs, de joies, de bonheurs, etc. Il n’est pas très expressif, créatif, partageur, transmetteur, touchant, émouvant, etc. Il n’est pas non plus très reconnu, aimé, respecté, admiré, applaudi, etc. Il n’est pas très riche en expériences, en aventures, en rencontres, en découvertes, en voyages, etc. enrichissants, variés, inoubliables, etc.

Le métier de chanteur est un métier diversifié, qui permet de s’adapter, de se diversifier, de se multiplier, de se compléter, etc. Il permet de chanter dans différents styles, genres, univers, langues, etc. Il permet également de faire différents métiers, comme par exemple auteur, compositeur, arrangeur, producteur, interprète, choriste, etc. Il permet enfin de toucher différents publics, comme par exemple les enfants, les adolescents, les adultes, les seniors, etc.

Le métier de chanteur est un métier uniforme, qui ne permet pas de s’adapter, de se diversifier, de se multiplier, de se compléter, etc. Il faut chanter dans un seul style, genre, univers, langue, etc. Il faut également faire un seul métier, comme par exemple chanteur, et rien d’autre. Il faut enfin toucher un seul public, comme par exemple les jeunes, et pas les autres.


Pourquoi faire appel à moi en tant que coach artistique ?

En tant que chanteur en France, vous avez peut-être envie de progresser, de vous faire connaître, de vous épanouir, de vous démarquer, etc. Pour cela, vous pouvez compter sur moi, votre coach artistique.


Depuis 2005, je coache des chanteurs de tous niveaux et de tous styles, pour les aider à réaliser leur rêve musical. Mon coaching artistique est adapté à vos besoins et à vos objectifs, et il couvre toutes les dimensions de votre carrière musicale, de votre personnalité artistique, de votre épanouissement personnel, de votre plan d’action professionnel, etc.


Voici ce que je peux vous apporter en tant que coach artistique :

  • Je peux vous aider à définir votre projet musical, en clarifiant vos envies, vos capacités, vos valeurs, vos objectifs, etc. et en vous aidant à trouver votre style, votre genre, votre univers, votre message, votre public, votre positionnement, etc.

  • Je peux vous aider à développer votre identité artistique, en vous conseillant sur votre nom, votre logo, votre slogan, votre image, votre look, votre style, votre attitude, votre personnalité, etc. et en vous aidant à créer votre marque, votre histoire, votre univers, etc.

  • Je peux vous aider à créer votre contenu musical, en vous accompagnant dans la composition, l’écriture, l’arrangement, la production, l’enregistrement, le mixage, le mastering, etc. de vos morceaux, et en vous donnant des feedbacks, des critiques, des suggestions, des corrections, des améliorations, etc.

  • Je peux vous aider à diffuser votre contenu musical, en vous orientant vers les meilleurs canaux de communication, les meilleures plateformes de streaming, les meilleurs réseaux sociaux, les meilleurs sites web, les meilleurs podcasts, les meilleurs blogs, les meilleurs vlogs, etc. et en vous apprenant à adapter votre format, votre ton, votre style, votre fréquence, etc. à chaque média et à chaque audience.

  • Je peux vous aider à promouvoir votre contenu musical, en vous formant au marketing, au branding, au storytelling, au buzz, au teasing, au lancement, au suivi, au feedback, etc. et en vous fournissant les meilleurs outils, les meilleurs flyers, les meilleures affiches, les meilleurs stickers, les meilleures cartes de visite, les meilleures newsletters, les meilleurs communiqués de presse, les meilleures interviews, les meilleurs articles, les meilleures vidéos, les meilleures photos, les meilleures stories, les meilleurs lives, les meilleurs hashtags, les meilleurs challenges, les meilleurs sondages, les meilleurs jeux, les meilleurs concours, les meilleurs cadeaux, etc.

  • Je peux vous aider à vous produire sur scène, en vous trouvant les meilleures opportunités, les meilleures salles de concert, les meilleurs festivals, les meilleurs théâtres, les meilleurs cabarets, les meilleurs cafés-concerts, les meilleurs bars, les meilleurs restaurants, les meilleurs hôtels, les meilleurs casinos, les meilleurs clubs, les meilleurs discothèques, etc. et en vous préparant au mieux, en vous coachant sur votre show, votre set, votre son, votre lumière, votre scénographie, votre chorégraphie, votre mise en scène, votre interaction, votre animation, etc.

  • Je peux vous aider à vous créer un réseau, en vous mettant en relation avec les meilleurs acteurs du milieu musical, les meilleurs musiciens, les meilleurs chanteurs, les meilleurs auteurs, les meilleurs compositeurs, les meilleurs arrangeurs, les meilleurs producteurs, les meilleurs ingénieurs du son, les meilleurs managers, les meilleurs agents, les meilleurs labels, les meilleurs éditeurs, les meilleurs distributeurs, les meilleurs promoteurs, les meilleurs programmateurs, les meilleurs animateurs, les meilleurs journalistes, les meilleurs critiques, les meilleurs influenceurs, les meilleurs blogueurs, les meilleurs vlogueurs, les meilleurs podcasteurs, les meilleurs fans, etc.


Vous recherchez un coach artistique pour vos projets ?​

Vous êtes chanteur ou chanteuse, et vous rêvez de progresser, de vous épanouir, de vous faire entendre ? Vous avez un projet, un album, un concert, qui vous tient à cœur, et vous voulez le réaliser avec succès ? Vous avez besoin d’un accompagnement personnalisé, professionnel et bienveillant ? Alors, vous êtes au bon endroit !


Je vous aide à développer votre talent musical, à travers un coaching artistique individuel, sur une durée adaptée, avec des objectifs clairs. Je vous écoute, vous conseille, vous guide, vous entraîne, vous encourage. Je vous apporte des bénéfices concrets, tant sur le plan vocal, que sur le plan scénique. Alors, qu’attendez-vous pour vous lancer ?


Pour me contacter, il vous suffit de me contacter à ce numéro, le 06 95 54 56 57. www.coachartistique.fr/accompagnement-projet-carriere-artistique


Je vous souhaite une excellente journée. Prenez soin de vous 🙏🏻

 

Vous avez envie de partager cette expérience avec nous ? Rendez-vous dans les commentaires ci-dessous

Commentaires


bottom of page