top of page

COACH

ARTISTIQUE

Ensemble, faites la différence...

La voix du comédien : comment projeter sans crier ?

Bonjour les artistes, vous savez que la voix est l’un des outils les plus importants de votre métier. Elle vous permet de donner vie à vos personnages, de captiver votre public et de faire passer votre message.


Mais vous savez aussi que la voix est fragile et qu’elle peut vous trahir si vous ne la maîtrisez pas. Comment faire pour que votre voix soit toujours claire et puissante, sans la contraindre ni l’abîmer ?


La réponse est simple : il faut apprendre à projeter votre voix.


artiste-comedien-scene-exercice-vocale-facile

Les principes de la projection de la voix

La projection de la voix, c’est l’art de faire résonner sa voix dans l’espace, sans forcer ni crier. C’est une technique qui repose sur trois éléments clés : le souffle, la résonance et l’articulation.

  • Le souffle, c’est la source d’énergie de la voix. Il faut respirer profondément, par le ventre, et soutenir son souffle avec le diaphragme. Cela permet de donner de la puissance et de la durée à sa voix.

  • La résonance, c’est la qualité du son de la voix. Il faut utiliser les cavités de la tête, comme le nez, la bouche et le front, pour amplifier et enrichir sa voix. Cela permet de donner de la chaleur et de la couleur à sa voix.

  • L’articulation, c’est la précision du langage de la voix. Il faut prononcer clairement chaque syllabe, en ouvrant bien la bouche et en utilisant sa langue, ses lèvres et ses dents. Cela permet de donner de la clarté et de la netteté à sa voix.


La projection de la voix, c’est un processus qui se déroule en quatre étapes :

  1. La première étape, c’est l’inspiration. Il faut inspirer par le nez, en gonflant son ventre, et remplir ses poumons d’air du bas vers le haut.

  2. La deuxième étape, c’est l’expiration. Il faut expirer par la bouche, en rentrant son ventre, et pousser l’air vers le haut avec le diaphragme.

  3. La troisième étape, c’est la vibration. Il faut faire vibrer ses cordes vocales, en les détendant et en les relâchant.

  4. La quatrième étape, c’est la résonance. Il faut faire résonner sa voix, en utilisant les cavités de sa tête, comme le nez, la bouche et le front.


La projection de la voix, c’est important pour plusieurs raisons :

  • C’est important pour se faire entendre. La projection de la voix permet au comédien de se faire entendre dans n’importe quel espace, que ce soit une petite salle ou un grand théâtre, sans avoir besoin de micro ou d’amplification. Cela lui permet de toucher son public et de créer une relation avec lui.

  • C’est important pour se faire comprendre. La projection de la voix permet au comédien de se faire comprendre, en articulant bien chaque mot et en modulant son ton et son intonation. Cela lui permet de transmettre son message et de faire passer ses émotions.

  • C’est important pour se faire apprécier. La projection de la voix permet au comédien de se faire apprécier, en donnant de la personnalité et de la nuance à sa voix. Cela lui permet de séduire son public et de le captiver.


La projection de la voix, c’est une technique qui demande de l’entraînement et de la discipline. Il faut éviter certains pièges qui peuvent nuire à sa voix et à sa performance. Voici quelques exemples :

  • Le piège du cri. Il ne faut pas confondre projeter sa voix et crier. Crier, c’est produire un son aigu et désagréable, qui fatigue et abîme la voix. Projeter sa voix, c’est produire un son rond et chaleureux, qui préserve et embellit la voix.

  • Le piège de la monotonie. Il ne faut pas projeter sa voix de la même façon tout le temps. Il faut varier sa voix, en fonction du sens et de l’émotion du texte. Il faut jouer avec sa voix, en changeant de rythme, de volume, de hauteur, etc.

  • Le piège de la négligence. Il ne faut pas négliger sa voix, comme si elle allait de soi. Il faut prendre soin de sa voix, comme on prend soin de son corps. Il faut s’échauffer la voix avant chaque représentation, s’hydrater régulièrement, éviter les aliments et les boissons irritants, se reposer la voix après chaque représentation, etc.

Les exercices pour respirer, articuler et moduler

Pour projeter sa voix efficacement, il faut maîtriser trois éléments essentiels : la respiration, l’articulation et la modulation. Voici quelques exercices que vous pouvez faire pour les travailler :


L’exercice du " ssss "

Cet exercice vous permet de travailler votre respiration et votre souffle. Il vous aide à contrôler votre expiration et à soutenir votre voix avec le diaphragme. Voici comment le faire :

  • Mettez-vous debout, les pieds écartés à la largeur des épaules, le dos droit, les épaules basses et la tête alignée avec la colonne vertébrale.

  • Inspirez profondément par le nez, en gonflant votre ventre comme un ballon. Imaginez que vous remplissez vos poumons d’air du bas vers le haut.

  • Expirez lentement par la bouche, en rentrant votre ventre comme si vous vouliez toucher votre colonne vertébrale. Faites le son " ssss " le plus longtemps possible, sans forcer ni s’arrêter. Imaginez que vous videz vos poumons d’air du haut vers le bas.

  • Répétez cet exercice plusieurs fois, en essayant de prolonger la durée du son " ssss " à chaque fois. Vous pouvez utiliser un chronomètre pour mesurer votre progrès.


L’exercice des virelangues

Cet exercice vous permet de travailler votre articulation et votre diction. Il vous aide à prononcer clairement chaque syllabe et à éviter les confusions ou les bafouillements. Voici comment le faire :

  • Choisissez un virelangue, c’est-à-dire une phrase difficile à prononcer, qui contient des sons proches ou répétés. Par exemple, " Les chaussettes de l’archiduchesse sont-elles sèches, archi-sèches ? " ou " Un chasseur sachant chasser sait chasser sans son chien ".

  • Répétez le virelangue à voix haute, en articulant bien chaque son, en ouvrant bien la bouche et en utilisant votre langue, vos lèvres et vos dents. Ne bégayez pas, ne mâchez pas vos mots et ne sautez pas de syllabes.

  • Répétez le virelangue plusieurs fois, en augmentant la vitesse à chaque fois. Vous pouvez utiliser un métronome pour rythmer votre élocution.

  • Changez de virelangue régulièrement, pour travailler différents sons et différentes combinaisons.


L’exercice du changement de registre

Cet exercice vous permet de travailler votre modulation et votre expression. Il vous aide à varier le ton, le rythme et l’intonation de votre voix, en fonction du sens et de l’émotion du texte. Voici comment le faire :

  • Choisissez un texte, de préférence court et simple, qui ne contient pas de dialogues ni de marques de ponctuation. Par exemple, " Le petit chaperon rouge se rendit chez sa grand-mère qui habitait de l’autre côté de la forêt ".

  • Lisez le texte à voix haute, en changeant de registre à chaque phrase. Par exemple, vous pouvez passer du comique au tragique, du sérieux au sarcastique, du calme à l’excité, etc. Vous pouvez aussi changer de voix, en imitant un personnage, un animal, un objet, etc.

  • Adaptez votre voix au registre choisi, en jouant sur le volume, la hauteur, le débit, le timbre, etc. Faites attention à ne pas dénaturer le sens du texte, mais à le souligner ou à le contraster


L’exercice du bâillement

Cet exercice vous permet de détendre votre gorge et vos cordes vocales. Il vous aide à relâcher les tensions et à favoriser la résonance de votre voix. Voici comment le faire :

  • Bâillez plusieurs fois, en ouvrant grand la bouche et en étirant votre mâchoire. Ne retenez pas votre bâillement, laissez-le sortir naturellement. Vous pouvez émettre un son “ah” ou “oh” en bâillant, si vous le souhaitez.

  • Observez les sensations dans votre gorge et votre tête. Vous devriez sentir votre gorge s’ouvrir, votre palais se soulever et votre voix résonner dans vos cavités nasales et frontales.

  • Répétez cet exercice plusieurs fois, en essayant de garder la même sensation de détente et de résonance lorsque vous parlez ou chantez.


L’exercice du miroir

Cet exercice vous permet de contrôler votre posture et votre mimique. Il vous aide à adopter une attitude qui favorise la projection de votre voix et qui reflète votre expression. Voici comment le faire :

  • Placez-vous devant un miroir, à une distance où vous pouvez voir votre visage et votre buste. Mettez-vous debout, les pieds écartés à la largeur des épaules, le dos droit, les épaules basses et la tête alignée avec la colonne vertébrale.

  • Parlez ou chantez à voix haute, en regardant votre reflet dans le miroir. Observez votre posture et votre mimique. Vérifiez que vous ne faites pas de gestes parasites, que vous ne crispiez pas votre visage, que vous ne penchez pas votre tête, que vous ne fermez pas votre bouche, etc.

  • Corrigez les éventuels défauts que vous remarquez, en vous aidant du miroir. Essayez de garder une posture et une mimique qui soient en harmonie avec votre voix et votre message.


L’exercice du ballon

Cet exercice vous permet de renforcer votre diaphragme et votre souffle. Il vous aide à soutenir votre voix et à éviter les ruptures de son. Voici comment le faire :

  • Prenez un ballon de baudruche, de préférence de petite taille et de couleur claire. Gonflez-le légèrement, puis fermez-le avec un nœud.

  • Placez le ballon entre vos mains, à la hauteur de votre nombril. Appuyez légèrement sur le ballon avec vos mains, comme si vous vouliez le dégonfler.

  • Parlez ou chantez à voix haute, en appuyant sur le ballon à chaque fois que vous expirez. Synchronisez votre souffle avec le mouvement du ballon. Imaginez que le ballon est votre diaphragme, qui pousse l’air vers le haut.

  • Répétez cet exercice plusieurs fois, en essayant de garder une pression constante sur le ballon. Vous pouvez vérifier que vous ne perdez pas de souffle en pinçant le ballon entre vos doigts. Si le ballon ne se dégonfle pas, c’est que vous maîtrisez votre souffle.


Les astuces pour préserver sa voix et éviter la fatigue vocale

Projeter sa voix est une compétence qui demande de l’entraînement et de la discipline. Il faut prendre soin de sa voix, comme on prend soin de son corps. Voici quelques astuces pour préserver sa voix et éviter la fatigue vocale :

  • S’échauffer la voix avant chaque représentation, en faisant des vocalises, des massages et des étirements. Cela permet de préparer votre voix à l’effort, de la détendre et de la lubrifier. Vous pouvez faire des sons avec votre voix, en montant et en descendant la gamme, masser votre visage, votre cou et votre nuque, avec vos doigts ou avec un objet rond, faire des grimaces, comme froncer les sourcils, gonfler les joues, tirer la langue, etc.

  • S’hydrater régulièrement, en buvant de l’eau tiède ou du thé, sans sucre ni lait. Cela permet de maintenir votre gorge et vos cordes vocales hydratées, de les protéger du dessèchement et de l’irritation. Il faut boire au moins 1,5 litre d’eau par jour, et plus si vous transpirez ou si vous êtes exposé à la chaleur ou au froid. Il faut éviter de boire des boissons trop chaudes ou trop froides, qui peuvent choquer votre voix, ou des boissons gazeuses, qui peuvent provoquer des rots ou des ballonnements.

  • Éviter les aliments et les boissons qui irritent la gorge, comme le café, l’alcool, le tabac, les épices ou les produits laitiers. Cela permet d’éviter les inflammations, les infections, les allergies ou les mucosités qui peuvent affecter votre voix. Il faut privilégier les aliments et les boissons qui sont doux, neutres et naturels, comme les fruits, les légumes, les céréales, le miel, le citron, etc. Il faut aussi éviter de manger trop gras, trop sucré, trop salé ou trop épicé, qui peuvent perturber votre digestion ou votre sommeil.

  • Éviter de parler trop fort, trop longtemps ou trop souvent, surtout dans des environnements bruyants ou pollués. Cela permet d’éviter de fatiguer ou de blesser votre voix, de la surcharger ou de la stresser. Il faut modérer votre usage de la voix, en respectant des pauses, des silences, des chuchotements, etc. Il faut aussi protéger votre voix des agressions extérieures, comme le bruit, la poussière, la fumée, etc. Il faut porter un masque, un foulard, une écharpe, etc. si nécessaire.

  • Se reposer la voix après chaque représentation, en évitant de parler ou de chanter pendant quelques heures. Cela permet de laisser votre voix se régénérer, de la soigner et de la récupérer. Il faut respecter un temps de silence, de relaxation, de méditation, etc. Il faut aussi dormir suffisamment, au moins 8 heures par nuit, dans une chambre calme, sombre et fraîche. Il faut éviter les activités qui peuvent solliciter ou stimuler votre voix, comme regarder la télévision, écouter de la musique, jouer à des jeux vidéo, etc.


artiste-comedienne-scene-exercice-vocale-facile

Pourquoi faire appel à moi comme coach d’expression scénique

Vous l’aurez compris, la projection de la voix est un atout indispensable pour le comédien. Elle lui permet de se faire entendre, de se faire comprendre et de se faire apprécier. Mais ce n’est pas quelque chose qui s’improvise. Il faut apprendre les bonnes techniques, les pratiquer régulièrement et les adapter à chaque situation. Cela demande du temps, de la motivation et de la discipline.


C’est là que j’interviens. Je suis coach d’expression scénique, spécialisé dans la projection de la voix. Je vous propose de vous accompagner dans votre apprentissage, de vous donner des conseils personnalisés et de vous faire progresser à votre rythme. Je suis à votre écoute, à votre disposition et à votre service.


Que vous soyez débutant ou confirmé, que vous ayez besoin de renforcer votre voix ou de la corriger, je suis là pour vous aider. Je vous offre un suivi personnalisé, adapté à vos besoins, à vos objectifs et à votre niveau. Je vous apporte des outils, des méthodes et des exercices efficaces, qui vous permettront de projeter votre voix avec aisance et confiance.


En faisant appel à moi, vous bénéficierez de mon expérience, de ma pédagogie et de ma passion. Je vous transmettrai mon savoir-faire, mon savoir-être et mon savoir-dire. Je vous aiderai à développer votre potentiel, à exprimer votre personnalité et à révéler votre talent.


Vous recherchez un coach d'expression scénique pour vos projets ?​

Vous recherchez un coach d’expression scénique pour vos projets ? Vous voulez améliorer votre voix, votre corps et votre regard sur scène ? Vous cherchez un accompagnement personnalisé, professionnel et à l’écoute ? Alors, vous êtes au bon endroit !


Projeter sa voix n’est pas un don, c’est un art. Et comme tout art, il se travaille et se perfectionne. Avec moi, vous apprendrez à maîtriser votre voix, à la rendre plus forte, plus claire et plus expressive. Vous gagnerez en confiance, en aisance et en plaisir sur scène. Alors, qu’attendez-vous pour vous lancer ? Contactez-moi dès aujourd’hui et donnez de la voix !


Pour me contacter, il vous suffit de me contacter à ce numéro, le 06 95 54 56 57. www.coachartistique.fr/accompagnement-projet-carriere-artistique


Je vous souhaite une excellente journée. Prenez soin de vous 🙏🏻

 

Vous avez envie de partager cette expérience avec nous ? Rendez-vous dans les commentaires ci-dessous

bottom of page