top of page

COACH

ARTISTIQUE

Ensemble, faites la différence...

Comment vaincre le trac avant de monter sur scène ?

Bonjour les artistes, aujourd’hui je vais vous parler d’un sujet qui nous concerne tous : " Le trac " Vous avez sûrement déjà ressenti cette sensation désagréable qui vous envahit avant de monter sur scène, qui vous fait trembler, transpirer, avoir la bouche sèche, le cœur qui bat la chamade, ou encore la voix qui se casse.


Le trac peut être un véritable handicap pour les artistes, qui peuvent perdre leurs moyens, oublier leur texte, ou encore rater leur entrée sur scène. Mais le trac peut aussi être un formidable moteur, qui vous donne de l’énergie, de la motivation, et de l’émotion. Alors comment faire pour apprivoiser le trac et en faire un allié plutôt qu’un ennemi ? Voici quelques conseils et astuces que je vous propose en tant que coach d’expression scénique.

Quels sont les signes du trac ?

Le trac est une réaction de stress que vous pouvez ressentir avant de monter sur scène, face à un public qui attend de vous une performance. Le trac peut se manifester de différentes façons, selon les personnes et les situations. Il existe trois types de symptômes du trac : les symptômes physiques, les symptômes psychologiques, et les symptômes comportementaux.


artiste-peur-scene-publuc-micro

1. Les symptômes physiques sont ceux qui affectent votre corps. Ils sont liés à la libération d’hormones du stress, comme l’adrénaline et le cortisol, qui préparent votre organisme à faire face à une situation perçue comme dangereuse ou menaçante. Ces hormones augmentent votre rythme cardiaque, votre pression artérielle, votre respiration, et votre transpiration. Elles diminuent aussi votre salivation, votre digestion, et votre système immunitaire. Les symptômes physiques du trac peuvent être :

  • Des tremblements : Vous pouvez avoir des tremblements au niveau des mains, des jambes, ou de la voix. Cela peut vous empêcher de tenir un objet, de marcher normalement, ou de parler clairement.

  • Des sueurs : Vous pouvez transpirer abondamment au niveau du front, des aisselles, ou des mains. Cela peut vous donner une sensation de chaleur, d’humidité, ou de malaise.

  • Une bouche sèche : Vous pouvez avoir la bouche sèche, la gorge serrée, ou la langue collée. Cela peut vous gêner pour parler, avaler, ou respirer.

  • Des nausées : Vous pouvez avoir des nausées, des vomissements, ou des maux d’estomac. Cela peut vous couper l’appétit, vous donner des crampes, ou vous faire perdre vos moyens.

  • Des maux de tête : Vous pouvez avoir des maux de tête, des vertiges, ou des étourdissements. Cela peut vous troubler la vue, l’ouïe, ou l’équilibre.

  • Des palpitations : Vous pouvez avoir le cœur qui bat la chamade, qui s’emballe, ou qui s’arrête. Cela peut vous donner une sensation d’oppression dans la poitrine, de suffocation, ou de panique.

  • Une sensation d’oppression dans la poitrine : Vous pouvez avoir du mal à respirer, à inspirer, ou à expirer. Cela peut vous provoquer une hyperventilation, une hypoxie, ou une crise d’asthme.

  • Une voix qui se casse ou qui s’enroue : Vous pouvez avoir la voix qui se casse, qui s’enroue, ou qui disparaît. Cela peut vous empêcher de moduler votre voix, de prononcer vos mots, ou de chanter vos notes.


2. Les symptômes psychologiques sont ceux qui affectent votre esprit. Ils sont liés à l’anxiété, c’est-à-dire à la peur de ne pas être à la hauteur, de décevoir le public, de se ridiculiser, ou encore de perdre le contrôle. L’anxiété entraîne une baisse de la confiance en soi, une perte de concentration, une confusion mentale, une difficulté à mémoriser, et une anticipation négative. Les symptômes psychologiques du trac peuvent être :

  • Des pensées négatives : Vous pouvez avoir des pensées négatives, qui vous font imaginer le pire scénario possible. Vous pouvez vous dire que vous allez rater votre spectacle, que le public va vous huer, que vous allez vous faire virer…

  • Des doutes : Vous pouvez avoir des doutes, qui vous font remettre en question vos compétences, vos talents, et vos capacités. Vous pouvez vous demander si vous êtes à la hauteur, si vous avez bien répété, si vous avez choisi le bon texte…

  • De l’angoisse : Vous pouvez avoir de l’angoisse, qui vous fait ressentir une peur intense et irrationnelle. Vous pouvez avoir peur de monter sur scène, de parler en public, ou de faire un malaise…

  • De la culpabilité : Vous pouvez avoir de la culpabilité, qui vous fait regretter vos choix, vos actions, ou vos paroles. Vous pouvez vous reprocher d’avoir accepté ce rôle, d’avoir oublié une réplique, ou d’avoir vexé un partenaire…

  • De la honte : Vous pouvez avoir de la honte, qui vous fait craindre le jugement des autres. Vous pouvez avoir honte de votre apparence, de votre voix, ou de votre performance…

  • De la colère : Vous pouvez avoir de la colère, qui vous fait réagir avec agressivité ou violence. Vous pouvez être en colère contre vous-même, contre vos partenaires, ou contre le public…


3. Les symptômes comportementaux sont ceux qui affectent votre attitude. Ils sont liés aux réactions que vous adoptez face au trac. Certaines personnes vont chercher à fuir ou à éviter la situation stressante, d’autres vont chercher à se rassurer ou à se préparer excessivement, d’autres encore vont chercher à se défouler ou à se distraire. Les symptômes comportementaux du trac peuvent être :

  • De l’agitation : Vous pouvez être agité, nerveux, ou impatient. Vous pouvez avoir du mal à rester en place, à tenir en main un objet, ou à contrôler un tic.

  • De l’isolement : Vous pouvez vous isoler, vous renfermer sur vous-même, ou éviter le contact avec les autres. Vous pouvez avoir envie de rester seul dans votre loge, de ne pas parler à vos partenaires, ou de ne pas saluer le public.

  • De l’irritabilité : Vous pouvez être irritable, susceptible, ou grognon. Vous pouvez avoir du mal à supporter le bruit, la lumière, ou la chaleur. Vous pouvez aussi être facilement agacé par les remarques, les conseils, ou les critiques.

  • De l’hyperactivité : Vous pouvez être hyperactif, excité, ou euphorique. Vous pouvez avoir envie de bouger sans arrêt, de parler sans cesse, ou de rire sans raison.

  • De la procrastination : Vous pouvez procrastiner, c’est-à-dire remettre à plus tard ce que vous devez faire. Vous pouvez avoir du mal à commencer votre répétition, vous pouvez avoir du mal à commencer votre répétition, à terminer votre texte, ou à réviser vos notes. Vous pouvez aussi avoir tendance à vous distraire, à vous disperser, ou à vous ennuyer.

  • De la dépendance : Vous pouvez avoir recours à des substances ou des comportements qui vous procurent du plaisir, du soulagement, ou de l’oubli. Vous pouvez consommer de l’alcool, du tabac, des médicaments, ou des drogues. Vous pouvez aussi manger, dormir, ou jouer excessivement.


Vous connaissez maintenant les signes du trac et comment les reconnaître. Il est important de savoir identifier le trac, car il peut avoir des conséquences négatives sur votre performance et votre bien-être. Mais il est aussi possible de vaincre le trac, en apprenant à le gérer et à l’utiliser à votre avantage.

Les 10 astuces infaillibles pour se détendre et se concentrer avant un spectacle paris

Pour se détendre et se concentrer avant un spectacle, il existe de nombreuses techniques et astuces que vous pouvez mettre en pratique. Voici les 10 astuces infaillibles que je vous propose :

  1. Faites des exercices de respiration : La respiration est essentielle pour réguler le stress et l’émotion. En respirant profondément et calmement par le ventre, vous allez oxygéner votre cerveau et votre corps, diminuer votre rythme cardiaque et votre tension artérielle, et favoriser votre détente musculaire. Vous pouvez pratiquer des exercices de respiration comme la cohérence cardiaque, la respiration abdominale, ou encore la respiration alternée.

  2. Faites des étirements : Les étirements sont utiles pour relâcher les tensions musculaires et articulaires accumulées par le stress. En étirant vos muscles du cou, des épaules, du dos, des bras, des jambes, et du visage, vous allez gagner en souplesse et en amplitude de mouvement. Vous pouvez pratiquer des étirements comme le yoga, le pilates, ou encore le stretching.

  3. Faites de la méditation : La méditation est une technique qui permet de se recentrer sur le moment présent, en portant son attention sur sa respiration, ses sensations, ses émotions, ou encore ses pensées. En méditant, vous allez calmer votre mental, réduire votre anxiété, augmenter votre concentration, et développer votre pleine conscience. Vous pouvez pratiquer des méditations comme la méditation de pleine conscience, la méditation transcendantale, ou encore la méditation guidée.

  4. Faites des exercices de visualisation : La visualisation est une technique qui consiste à se représenter mentalement une situation positive, en utilisant tous ses sens. En visualisant, vous allez stimuler votre imagination, renforcer votre confiance en vous, préparer votre performance, et créer des émotions positives. Vous pouvez pratiquer des visualisations comme la visualisation créatrice, la visualisation positive, ou encore la visualisation sportive.

  5. Faites-vous de l’autohypnose : L’autohypnose est une technique qui permet d’accéder à un état de conscience modifié, dans lequel on peut agir sur son subconscient. En faisant de l’autohypnose, vous allez induire un état de relaxation profonde, modifier vos croyances limitantes, activer vos ressources intérieures, et changer vos comportements. Vous pouvez pratiquer de l’autohypnose comme l’autohypnose ericksonienne, l’autohypnose humaniste, ou encore l’autohypnose rapide.

  6. Faites-vous de l’autosuggestion : L’autosuggestion est une technique qui consiste à se répéter des phrases positives et motivantes, qui vont influencer votre subconscient. En faisant de l’autosuggestion, vous allez renforcer votre estime de vous-même, booster votre motivation, améliorer votre humeur, et augmenter votre performance. Vous pouvez pratiquer de l’autosuggestion comme les affirmations positives, les mantras, ou encore les suggestions post-hypnotiques.

  7. Chantez ou jouer un instrument de musique : La musique est un art qui permet d’exprimer ses émotions, de communiquer avec les autres, et de se faire plaisir. En faisant de la musique, vous allez stimuler votre créativité, libérer votre expression, harmoniser votre corps et votre esprit, et vous divertir. Vous pouvez faire de la musique comme le chant, le piano, ou encore la guitare.

  8. Pratiquez un sport : Le sport est une activité physique qui permet d’améliorer sa santé, sa forme, et son bien-être. En faisant du sport, vous allez évacuer votre stress, sécréter des endorphines (les hormones du bonheur), renforcer votre endurance et votre force, et vous défouler. Vous pouvez faire du sport comme la course à pied, le vélo, ou encore la natation.

  9. Riez plusieurs fois dans la journée : Le rire est une expression spontanée et contagieuse qui provoque du plaisir et du bien-être. En riant, vous allez détendre vos muscles faciaux et abdominaux, oxygéner votre organisme, stimuler votre système immunitaire, et réduire votre douleur. Vous pouvez faire du rire comme le rire thérapeutique, le yoga du rire, ou encore le club du rire.

  10. Faites-vous plaisir : Le plaisir est une sensation agréable et satisfaisante qui procure du bonheur et de la joie. En vous faisant plaisir, vous allez augmenter votre estime de vous-même, améliorer votre qualité de vie, favoriser votre épanouissement personnel, et vous récompenser. Vous pouvez vous faire plaisir comme le massage, le chocolat, ou encore le shopping.


Vous connaissez maintenant les 10 astuces infaillibles pour se détendre et se concentrer avant un spectacle. Je vous conseille de les essayer et de les adapter à vos besoins et à vos préférences. Vous verrez que ces astuces vont vous aider à réduire votre trac, à augmenter votre confiance en vous, et à améliorer votre performance.


artiste-chanteuse-confiance-scene-public

Le trac, un allié ou un ennemi ? Comment l’utiliser à son avantage pour booster sa performance

Le trac est une émotion que vous ressentez avant de vous produire sur scène, devant un public qui attend de vous une performance. Le trac peut avoir des effets positifs ou négatifs sur votre performance, selon la façon dont vous le gérez et le canalisez. Le trac peut vous aider à :

  • Vous mettre en alerte : Le trac vous indique que vous êtes face à un défi important, qui requiert de mobiliser toutes vos capacités. Le trac vous rend plus vigilant, plus réactif, et plus performant.

  • Vous motiver : Le trac vous incite à vous surpasser, à donner le meilleur de vous-même, et à atteindre vos objectifs. Le trac vous donne de l’énergie, de la passion, et de l’envie.

  • Vous émouvoir : Le trac vous fait éprouver des émotions intenses, qui vont enrichir votre expression artistique. Le trac vous rend plus vivant, plus authentique, et plus humain.


Pour utiliser le trac à votre avantage, il faut trouver le juste milieu entre trop et pas assez de trac. Si le trac est trop fort, il peut vous paralyser, vous inhiber, ou vous faire perdre vos moyens. Si le trac est trop faible, il peut vous rendre trop confiant, trop détaché, ou trop routinier. Il faut donc apprendre à doser le trac, en fonction de votre personnalité, de votre niveau, et de votre contexte.

Voici quelques conseils pour trouver le bon dosage de trac :

  • Connaissez-vous : Identifiez vos sources de stress, vos réactions au trac, vos points forts et vos points faibles. Ainsi, vous pourrez anticiper les situations difficiles, adapter votre préparation, et renforcer votre confiance en vous.

  • Préparez-vous : Répétez votre spectacle dans les conditions les plus proches possibles de la réalité. Ainsi, vous pourrez maîtriser votre texte, votre gestuelle, votre voix, et votre timing. Vous pourrez aussi vous familiariser avec le lieu, le matériel, et le public.

  • Positivez : Remplacez les pensées négatives par des pensées positives. Au lieu de vous dire “je vais rater”, dites-vous “je vais réussir”. Au lieu de vous focaliser sur vos erreurs, concentrez-vous sur vos réussites. Au lieu de craindre le jugement du public, appréciez son soutien.

  • Relaxez-vous : Utilisez les techniques de relaxation que nous avons vues précédemment (respiration, étirements, méditation…) pour diminuer votre stress et augmenter votre concentration. Choisissez la technique qui vous convient le mieux et pratiquez-la régulièrement.

  • Amusez-vous : N’oubliez pas que faire de la scène est avant tout un plaisir. Profitez du moment présent, exprimez-vous avec passion, partagez avec le public. Faites de la scène un espace de liberté, de créativité, et de joie.

Voilà, vous avez maintenant quelques conseils et astuces pour utiliser le trac à votre avantage. Je vous invite à les essayer et à les adapter à votre situation. Vous verrez que le trac peut être un allié plutôt qu’un ennemi, si vous savez le gérer et le canaliser.

Comment se préparer mentalement et physiquement à affronter le public et les imprévus

Se préparer mentalement et physiquement à affronter le public et les imprévus est une étape essentielle pour vaincre le trac. En effet, le public et les imprévus sont deux facteurs qui peuvent augmenter votre stress et perturber votre performance. Il faut donc apprendre à les gérer avec sérénité et efficacité.


Voici quelques conseils pour se préparer mentalement et physiquement à affronter le public et les imprévus :

  • Connaissez votre public : Renseignez-vous sur le profil du public que vous allez rencontrer (âge, sexe, culture, attentes…). Ainsi, vous pourrez adapter votre discours, votre tonalité, et votre humour. Vous pourrez aussi anticiper les questions ou les réactions du public. Par exemple, si vous savez que votre public est jeune, vous pouvez utiliser un langage plus familier, des références culturelles actuelles, ou des blagues plus osées.

  • Communiquez avec votre public : Établissez un contact visuel avec le public dès le début du spectacle. Souriez-lui, saluez-le, remerciez-le. Parlez-lui avec clarté, simplicité, et conviction. Écoutez-le avec attention, respectez-le avec politesse. Impliquez-le dans votre spectacle en lui posant des questions ou en lui demandant son avis. Par exemple, vous pouvez lui demander son prénom, son âge, ou son origine. Vous pouvez lui demander ce qu’il pense de votre sujet, de votre style, ou de votre message. Vous pouvez aussi lui demander de participer à votre spectacle en lui proposant de chanter, de danser, ou de jouer un rôle.

  • Gérez les imprévus : Acceptez que les imprévus font partie du spectacle vivant. Ne paniquez pas si quelque chose ne se passe pas comme prévu. Restez calme et adaptez-vous à la situation. Utilisez votre humour, votre créativité, ou votre improvisation pour faire face à l’imprévu. Faites-en une opportunité pour surprendre le public, le faire rire, ou le toucher. Ne vous excusez pas, ne vous justifiez pas, ne vous énervez pas. Continuez votre spectacle comme si de rien n’était. Par exemple, si vous avez un problème technique, vous pouvez faire une plaisanterie sur la situation, inventer une solution originale, ou passer à autre chose. Si vous avez un trou de mémoire, vous pouvez faire appel à votre partenaire, à votre prompteur, ou à votre intuition. Si vous avez un incident avec un spectateur, vous pouvez le gérer avec diplomatie, avec humour, ou avec fermeté.

  • Préparez-vous physiquement : Prenez soin de votre corps avant le spectacle. Dormez suffisamment, mangez équilibré, hydratez-vous bien. Évitez les substances qui peuvent altérer votre performance, comme l’alcool, le tabac, ou les drogues. Faites des exercices physiques pour vous échauffer, vous assouplir, et vous tonifier. Par exemple, vous pouvez faire des étirements, du jogging, ou du vélo. Ces exercices vont vous permettre de réveiller vos muscles, de stimuler votre circulation sanguine, et d’évacuer vos toxines.

  • Préparez-vous mentalement : Prenez soin de votre esprit avant le spectacle. Relaxez-vous, méditez, visualisez. Évitez les sources de stress qui peuvent vous perturber, comme les informations négatives, les conflits, ou les distractions. Faites des exercices mentaux pour vous concentrer, vous motiver, et vous positiver. Par exemple, vous pouvez faire de la respiration profonde, de la méditation guidée, ou de la visualisation positive. Ces exercices vont vous permettre de calmer votre mental, de réduire votre anxiété, et d’augmenter votre confiance en vous.


Vous avez maintenant quelques conseils et astuces pour vous préparer mentalement et physiquement à affronter le public et les imprévus. Je vous invite à les essayer et à les adapter à votre situation. Vous verrez que ces conseils vont vous aider à réduire votre trac, à augmenter votre confiance en vous, et à améliorer votre performance.


Comment gérer les imprévus

Les imprévus sont des événements inattendus qui peuvent perturber le déroulement de votre spectacle. Les imprévus peuvent être de différentes natures :

  • Des imprévus techniques : une panne de son, de lumière, de micro, un accessoire qui se casse, un costume qui se déchire…

  • Des imprévus humains : un partenaire qui oublie son texte, qui se blesse, qui fait un malaise, un spectateur qui interrompt, qui siffle, qui téléphone…

  • Des imprévus environnementaux : un bruit extérieur, une alarme, une coupure de courant, un incendie…

Pour gérer les imprévus, il faut être réactif, flexible, et solidaire. Voici quelques conseils pour gérer les imprévus :

  • Anticipez les imprévus : Prévoyez un plan B en cas de problème technique ou humain. Ayez toujours sous la main un matériel de secours, un texte de remplacement, ou une personne de confiance. Répétez les situations d’urgence et les solutions possibles. Par exemple, si votre micro tombe en panne, vous pouvez avoir un micro de rechange, parler plus fort, ou utiliser le micro d’un partenaire. Si votre partenaire oublie son texte, vous pouvez lui souffler sa réplique, improviser une réplique, ou passer à la scène suivante.

  • Restez concentré : Ne vous laissez pas déstabiliser par l’imprévu. Gardez votre calme et votre sang-froid. Respirez profondément et calmement. Ne perdez pas le fil de votre spectacle et de votre personnage. Par exemple, si un spectateur vous interrompt, ne lui répondez pas directement, mais restez dans votre rôle et réagissez comme votre personnage le ferait. Si un bruit extérieur vous dérange, ne faites pas semblant de ne pas l’entendre, mais intégrez-le dans votre scénario et utilisez-le comme un élément dramatique.

  • Adaptez-vous à l’imprévu : Trouvez une façon de gérer l’imprévu sans interrompre le spectacle. Utilisez votre humour, votre créativité, ou votre improvisation pour intégrer l’imprévu dans votre scénario. Faites-en une occasion de surprendre le public, de le faire rire, ou de le toucher. Par exemple, si un accessoire se casse, vous pouvez faire une blague sur la qualité du matériel, inventer une nouvelle utilisation de l’accessoire, ou le jeter avec dédain. Si un costume se déchire, vous pouvez faire un clin d’œil au public, cacher la déchirure avec un autre vêtement, ou l’assumer avec fierté.

  • Communiquez avec vos partenaires : Ne restez pas seul face à l’imprévu. Faites appel à vos partenaires pour vous aider à résoudre le problème. Échangez des signes discrets, des mots-clés, ou des regards complices. Soutenez-vous mutuellement et faites preuve d’esprit d’équipe. Par exemple, si vous vous blessez, vous pouvez demander de l’aide à un partenaire, qui peut vous soigner, vous soutenir, ou vous remplacer. Si vous faites un malaise, vous pouvez prévenir un partenaire, qui peut vous rattraper, vous réveiller, ou appeler les secours.

  • Communiquez avec le public : Ne faites pas comme si l’imprévu n’existait pas. Reconnaissez-le avec honnêteté et simplicité. Expliquez au public ce qui se passe et ce que vous allez faire. Demandez-lui sa compréhension et sa collaboration. Remerciez-le pour sa patience et son indulgence. Par exemple, si une alarme se déclenche, vous pouvez dire au public que c’est un exercice de sécurité, que vous allez interrompre le spectacle quelques minutes, et que vous allez reprendre dès que possible. Si un incendie se déclare, vous pouvez dire au public de garder son calme, de suivre les consignes de sécurité, et de quitter la salle en ordre.

Le secret des artistes confiants : comment développer son estime de soi

Le secret des artistes confiants est de développer leur estime de soi. L’estime de soi est la façon dont on se juge et on s’apprécie soi-même. L’estime de soi est essentielle pour vaincre le trac et réussir sa performance. En effet, avoir une bonne estime de soi permet de :

  • Se sentir capable : Avoir une bonne estime de soi permet de croire en ses compétences, en ses talents, et en ses capacités. Avoir une bonne estime de soi permet de se fixer des objectifs ambitieux et réalistes, et de les atteindre avec succès.

  • Se sentir valable : Avoir une bonne estime de soi permet de reconnaître sa valeur personnelle, professionnelle, et artistique. Avoir une bonne estime de soi permet de s’accepter tel que l’on est, avec ses forces et ses faiblesses, sans se comparer aux autres.

  • Se sentir aimable : Avoir une bonne estime de soi permet d’aimer et d’être aimé par les autres. Avoir une bonne estime de soi permet d’établir des relations saines et harmonieuses avec son entourage, basées sur le respect, la confiance, et la bienveillance.


Pour développer son estime de soi, il faut travailler sur trois aspects :

  • L’image de soi : L’image de soi est la représentation mentale que l’on a de son apparence physique et de son expression corporelle. Pour améliorer son image de soi, il faut prendre soin de son corps, de sa santé, et de son hygiène. Il faut aussi s’habiller avec goût, se coiffer avec élégance, et se maquiller avec discrétion. Il faut enfin adopter une posture droite, un regard franc, et un sourire sincère.

  • Le discours de soi : Le discours de soi est le dialogue intérieur que l’on entretient avec soi-même. Pour améliorer son discours de soi, il faut se parler avec bienveillance, encouragement, et félicitation. Il faut aussi se répéter des phrases positives et motivantes, qui vont renforcer sa confiance en soi. Il faut enfin éviter les pensées négatives, les critiques, et les reproches.

  • L’action de soi : L’action de soi est l’ensemble des activités que l’on réalise pour se faire plaisir, se faire du bien, et se faire du mal. Pour améliorer son action de soi, il faut choisir des activités qui correspondent à ses goûts, à ses besoins, et à ses valeurs. Il faut aussi se fixer des défis personnels, qui vont stimuler sa créativité, sa curiosité, et sa croissance. Il faut enfin se récompenser pour ses efforts, ses progrès, et ses réussites.


artiste-chanteur-concert-public-fan-paris

Comment améliorer sa présence scénique

La présence scénique est la capacité à capter l’attention du public, à le séduire, à le convaincre, et à l’émouvoir. La présence scénique est un atout majeur pour les artistes, qui peuvent ainsi transmettre leur message, leur passion, et leur personnalité. La présence scénique dépend de plusieurs facteurs :

  • La voix : La voix est l’outil principal de l’artiste, qui lui permet d’exprimer ses idées, ses sentiments, et ses émotions. Pour améliorer sa voix, il faut travailler sa respiration, sa diction, son articulation, son intonation, son volume, et son timbre. Il faut aussi varier sa voix selon le contexte, le public, et le personnage. Par exemple, vous pouvez utiliser une voix grave pour exprimer l’autorité, une voix aiguë pour exprimer la peur, ou une voix chantante pour exprimer la joie.

  • Le regard : Le regard est le miroir de l’âme, qui reflète l’état d’esprit, l’intention, et l’émotion de l’artiste. Pour améliorer son regard, il faut établir un contact visuel avec le public, le regarder dans les yeux, le faire participer. Il faut aussi utiliser son regard pour exprimer son caractère, son humeur, et son ressenti. Par exemple, vous pouvez utiliser un regard fixe pour exprimer la détermination, un regard fuyant pour exprimer la timidité, ou un regard pétillant pour exprimer l’enthousiasme.

  • Le geste : Le geste est le prolongement du corps, qui accompagne la parole, la renforce, ou la contredit. Pour améliorer son geste, il faut coordonner son geste avec sa parole, son regard, et son émotion. Il faut aussi adapter son geste à l’espace, au temps, et au rythme du spectacle. Il faut enfin varier son geste selon le sens, l’accent, et la nuance du discours. Par exemple, vous pouvez utiliser un geste large pour exprimer l’ouverture, un geste fermé pour exprimer le refus, ou un geste précis pour exprimer le détail.


Vous avez besoin d’un coach d’expression scénique ?

Si vous souhaitez vaincre le trac, améliorer votre performance, et développer votre présence scénique, vous avez besoin d’un coach d’expression scénique. Un coach d’expression scénique est un professionnel qui vous accompagne, vous conseille, et vous forme dans votre pratique artistique. Un coach d’expression scénique vous apporte :

  • Un regard extérieur : Un coach d’expression scénique vous observe, vous écoute, et vous évalue avec objectivité et bienveillance. Il vous donne un feedback constructif et personnalisé sur vos points forts et vos points à améliorer.

  • Un soutien moral : Un coach d’expression scénique vous encourage, vous motive, et vous rassure dans votre parcours artistique. Il vous aide à surmonter vos peurs, vos doutes, et vos blocages. Il vous aide à renforcer votre confiance en vous et votre estime de vous-même.

  • Une expertise technique : Un coach d’expression scénique vous transmet ses connaissances, ses compétences, et ses méthodes dans le domaine de l’expression scénique. Il vous apprend à maîtriser votre voix, votre regard, votre geste, et votre émotion. Il vous apprend à gérer le trac, le public, et les imprévus.

  • Une pédagogie adaptée : Un coach d’expression scénique vous propose un accompagnement sur mesure, adapté à vos besoins, à vos objectifs, et à votre niveau. Il vous propose des exercices pratiques, des mises en situation, des jeux de rôle, et des simulations. Il vous propose aussi des outils de relaxation, de visualisation, et d’autosuggestion.


Vous recherchez un coach d'expression scénique ?​

Si vous êtes intéressé par mes services de coach d’expression scénique, n’hésitez pas à me contacter au 06 95 54 56 57. Je serai ravi de vous aider à révéler votre potentiel artistique et à exprimer votre talent sur scène. www.coachartistique.fr/accompagnement-projet-carriere-artistique


Je vous souhaite une excellente journée. Prenez soin de vous 🙏🏻

 

Vous avez envie de partager cette expérience avec nous ? Rendez-vous dans les commentaires ci-dessous 🤩

Comentários


bottom of page