top of page

COACH

ARTISTIQUE

Ensemble, faites la différence...

De l’humour à la réussite : les étapes clés pour choisir votre genre et connaître votre cible

Bonjour les artistes, aujourd’hui je vais vous parler d’un sujet qui vous concerne tous : comment choisir votre type d’humour, avoir de l’inspiration et savoir quel est votre public ? Que vous soyez débutant ou confirmé, ces questions sont essentielles pour réussir dans le domaine de l’humour. Voici donc quelques pistes pour vous aider à trouver votre style, votre voix et votre audience.


Quel type d’humour vous correspond ?

L’humour est une notion très vaste, qui recouvre des formes et des genres variés. Il n’existe pas un humour universel, mais plutôt des humours différents, qui s’adaptent à des contextes, des cultures et des personnalités. Selon Wikipedia, l’humour est une forme d’esprit railleuse qui s’attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité.


L’humour peut être employé dans différents buts et peut, par exemple, se révéler pédagogique ou militant.


spectacle-humoriste-femme-rire-stand-up

Parmi les types d’humour les plus connus, on peut citer :

  • L’humour visuel : il repose sur des images, des gestes, des mimiques, des situations burlesques. Il est souvent utilisé par les clowns, les mimes, les dessinateurs. Il peut être apprécié par un large public, car il ne nécessite pas de maîtrise du langage. Exemples : Charlie Chaplin, Jim Carrey, Mr Bean.

  • L’humour verbal : il joue sur les mots, les sonorités, les sens, les quiproquos. Il fait appel à la logique, à la culture, à la finesse. Il est souvent utilisé par les écrivains, les poètes, les humoristes. Il peut être plus difficile à comprendre ou à apprécier selon le niveau de langue ou le contexte. Exemples : Raymond Devos, Pierre Desproges, Coluche.

  • L’humour noir : il se moque de sujets graves, tabous, tragiques. Il provoque le rire par le contraste entre le fond et la forme, entre l’horreur et la légèreté. Il est souvent utilisé par les satiristes, les caricaturistes, les provocateurs. Il peut choquer ou déranger selon la sensibilité ou la morale. Exemples : François Rabelais, Jonathan Swift, Pierre Dac.

  • L’humour absurde : il crée du décalage entre la réalité et l’imaginaire, entre le rationnel et l’irrationnel. Il défie la logique, le bon sens, la cohérence. Il est souvent utilisé par les surréalistes, les dadaïstes, les loufoques. Il peut dérouter ou amuser selon le degré d’adhésion ou de distance. Exemples : Lewis Carroll, Alfred Jarry, Les Monty Python.


Pour choisir votre type d’humour, vous devez tenir compte de plusieurs éléments :


1. Votre personnalité : Elle est le reflet de votre identité, de votre caractère, de votre tempérament et de votre sensibilité. Elle influence votre façon de voir le monde, de ressentir les émotions, de communiquer avec les autres. Elle détermine aussi ce qui vous fait rire, ce que vous aimez exprimer et ce que vous voulez transmettre.


Pour choisir votre type d’humour, vous devez donc être à l’écoute de votre personnalité, de vos goûts et de vos valeurs. Vous devez vous poser les questions suivantes :

  • Quel est votre trait de personnalité dominant ? Êtes-vous plutôt extraverti ou introverti, optimiste ou pessimiste, sérieux ou fantaisiste, rationnel ou intuitif ?

  • Quel est votre registre émotionnel ? Êtes-vous plutôt joyeux ou triste, calme ou colérique, confiant ou anxieux, tendre ou agressif ?

  • Quel est votre mode de communication ? Êtes-vous plutôt direct ou indirect, franc ou diplomate, assertif ou passif, verbal ou non-verbal ?

  • Qu’est-ce qui vous fait rire ? Quels sont les sujets, les situations, les personnages, les styles qui vous amusent le plus ?

  • Qu’est-ce que vous aimez exprimer ? Quels sont les messages, les idées, les opinions, les sentiments que vous voulez partager avec votre public ?

  • Qu’est-ce que vous voulez transmettre ? Quels sont les objectifs, les intentions, les valeurs, les causes que vous voulez défendre avec votre humour ?

En répondant à ces questions, vous pourrez mieux connaître votre personnalité et choisir le type d’humour qui vous correspond le mieux.


2. Votre talent : Il est le résultat de vos compétences, de vos aptitudes et de vos qualités. Il reflète votre niveau de maîtrise, de performance et de créativité. Il influence votre façon de concevoir, de réaliser et de présenter votre humour. Il détermine aussi ce que vous maîtrisez, ce que vous pouvez améliorer et ce que vous voulez apprendre.


Pour choisir votre type d’humour, vous devez donc être conscient de votre talent, de vos forces et de vos faiblesses. Vous devez vous poser les questions suivantes :

  • Quelles sont vos compétences humoristiques ? Quelles sont les techniques, les méthodes, les outils que vous utilisez pour créer et diffuser votre humour ?

  • Quelles sont vos aptitudes humoristiques ? Quelles sont les capacités, les habiletés, les facultés que vous possédez ou que vous pouvez développer pour faire rire votre public ?

  • Quelles sont vos qualités humoristiques ? Quelles sont les valeurs, les principes, les vertus qui caractérisent votre humour et qui le rendent unique et authentique ?

En répondant à ces questions, vous pourrez mieux évaluer votre talent et choisir le type d’humour qui vous met en valeur.


Par exemple, si vous avez des compétences en dessin, en mime ou en gestuelle, vous pourrez utiliser un humour visuel, qui repose sur des images, des expressions ou des situations comiques. Si vous avez des aptitudes en langage, en rhétorique ou en logique, vous pourrez utiliser un humour verbal, qui joue sur les mots, les sens ou les contradictions. Si vous avez des qualités d’ironie, de cynisme ou de provocation, vous pourrez utiliser un humour noir, qui se moque de sujets graves, tabous ou tragiques.


Bien sûr, il ne s’agit pas de se limiter à un seul type d’humour, mais de trouver celui qui correspond le mieux à votre talent. Vous pouvez aussi combiner plusieurs types d’humour pour créer votre propre style, original et singulier. L’essentiel est de rester fidèle à vous-même et à votre humour.


3. Votre public : Il est l’ensemble des personnes qui vont recevoir, écouter ou regarder votre humour. Il est essentiel de savoir à qui vous vous adressez, car c’est lui qui va juger, apprécier ou critiquer votre travail. Il est aussi important de connaître ses attentes, ses goûts, ses réactions, car c’est lui qui va rire, s’émouvoir ou s’ennuyer avec votre humour. Il est enfin indispensable de savoir ce qui le fait rire, ce qui le touche, ce qui le fidélise, car c’est lui qui va vous soutenir, vous suivre ou vous oublier.


spectacle-humoriste-homme-stand-up

Pour choisir votre type d’humour, vous devez donc être attentif à votre public, à ses besoins et à ses envies. Vous devez vous poser les questions suivantes :

  • À qui vous adressez-vous ? Quel est le profil de votre public cible ? Quel âge a-t-il ? Quel sexe ? Quelle catégorie socio-professionnelle ? Quelle culture ? Quels centres d’intérêt ?

  • Quelles sont ses attentes ? Qu’est-ce qu’il attend de vous ? Quel type d’humour ? Quel ton ? Quel registre ? Quel message ?

  • Quels sont ses goûts ? Qu’est-ce qu’il apprécie chez vous ? Votre personnalité ? Votre style ? Votre originalité ?

  • Quelles sont ses réactions ? Comment réagit-il à votre humour ? Est-il réceptif ? Est-il enthousiaste ? Est-il critique ?

  • Qu’est-ce qui le fait rire ? Quels sont les sujets, les situations, les personnages, les styles qui le font rire le plus ?

  • Qu’est-ce qui le touche ? Quels sont les sentiments, les émotions, les valeurs que vous partagez avec lui ?

  • Qu’est-ce qui le fidélise ? Quels sont les éléments, les facteurs, les raisons qui le font revenir vers vous ?

En répondant à ces questions, vous pourrez mieux comprendre votre public et choisir le type d’humour qui lui convient le mieux.


En fonction de ces éléments, vous pouvez définir votre type d’humour dominant, celui qui correspond le mieux à votre profil et à votre projet. Vous pouvez aussi mélanger plusieurs types d’humour pour créer votre propre style, original et singulier.


Comment avoir de l’inspiration pour l’humour ?

L’inspiration est un processus créatif qui permet de trouver des idées originales et pertinentes pour faire rire. Elle n’est pas innée ni magique : elle se travaille et se cultive au quotidien. Voici quelques conseils pour stimuler votre inspiration :

  • Observez la réalité : soyez attentif à ce qui se passe autour de vous, dans l’actualité, dans la société, dans votre vie personnelle. Notez tout ce qui vous semble drôle, absurde, paradoxal, incongru. Cherchez le détail qui tue, le point de vue qui change tout, le contraste qui fait rire.

  • Lisez et regardez des œuvres humoristiques : inspirez-vous des maîtres de l’humour, qu’ils soient écrivains, humoristes, cinéastes, dessinateurs. Analysez leur style, leur technique, leur message. Découvrez de nouveaux genres, de nouvelles tendances, de nouvelles influences. Ne copiez pas, mais adaptez à votre sauce.

  • Jouez avec les mots et les images : faites des associations libres, des jeux de mots, des calembours, des métaphores. Créez des personnages, des situations, des dialogues. Inventez des histoires, des anecdotes, des blagues. Faites preuve d’imagination, d’originalité, de fantaisie.

  • Testez vos idées sur un public : faites lire ou écouter vos textes à des proches, à des collègues, à des amis. Demandez leur avis, leurs critiques, leurs suggestions. Observez leurs réactions, leurs rires, leurs silences. Améliorez vos textes en fonction du feedback.

Comment savoir quel est votre public pour l’humour ?

Le public est un élément clé pour réussir dans l’humour. Il faut savoir à qui vous vous adressez, ce qu’il attend de vous, ce qu’il apprécie chez vous. Il faut aussi savoir comment le séduire, le captiver, le fidéliser. Voici quelques conseils pour connaître et conquérir votre public :

  • Définissez votre cible : Avant de vous lancer dans l’écriture ou la scène, il est important de savoir à qui vous vous adressez. Quel est le profil de votre public idéal ? Quel âge a-t-il ? Quel sexe ? Quelle catégorie socio-professionnelle ? Quelle culture ? Quels centres d’intérêt ? Quelles valeurs ? Quels besoins ?

Ces questions vous permettront de cerner les caractéristiques, les motivations et les attentes de votre audience. Vous pourrez ainsi adapter votre discours, votre style et votre message à votre cible.

Par exemple, si vous visez un public jeune, urbain et branché, vous pourrez utiliser un langage familier, des références actuelles et des thèmes liés à la société ou à la pop culture. Si vous visez un public plus âgé, rural et conservateur, vous pourrez opter pour un langage plus soutenu, des références classiques et des thèmes liés à la famille ou à la tradition.


Bien sûr, il ne s’agit pas de stéréotyper ou de caricaturer votre public, mais de le comprendre et de le respecter. Il ne s’agit pas non plus de vous enfermer dans une niche ou de vous limiter à un seul type de public, mais de savoir qui est votre cœur de cible et comment l’atteindre.

  • Adaptez votre humour à votre cible : Une fois que vous avez défini votre cible, il faut adapter votre humour à ses goûts et à ses sensibilités. Quel type d’humour correspond à votre public ? Quel ton ? Quel registre ? Quel vocabulaire ? Quels thèmes ? Quels exemples ? Quels références ?

Il existe différents types d’humour, comme nous l’avons vu précédemment : visuel, verbal, noir, absurde… Chacun a ses codes, ses règles et ses effets. Il faut choisir celui qui convient le mieux à votre personnalité, mais aussi à celle de votre public.


Par exemple, si vous visez un public cultivé et raffiné, vous pourrez utiliser un humour verbal, basé sur les jeux de mots, les figures de style ou les citations. Si vous visez un public populaire et bon enfant, vous pourrez utiliser un humour visuel, basé sur les mimiques, les gestes ou les situations cocasses.


Il faut aussi choisir le ton et le registre appropriés : ironique ou sarcastique, léger ou grinçant, familier ou soutenu… Il faut choisir le vocabulaire et les expressions adaptés : argotique ou standard, imagé ou littéral, concret ou abstrait… Il faut choisir les thèmes et les exemples pertinents : politiques ou intimes, universels ou spécifiques, actuels ou intemporels… Il faut choisir les références et les sources crédibles : littéraires ou médiatiques, historiques ou contemporaines, connues ou originales…


En bref, il faut créer une complicité avec votre public en utilisant un humour qui lui parle, qui le fait rire et qui le fait réagir.

  • Faites des recherches sur votre public : Pour adapter votre humour à votre cible, il ne suffit pas de la définir et de la connaître. Il faut aussi la rechercher et la contacter. Où se trouve-t-il ? Comment le joindre ? Comment le toucher ? Quels sont ses médias préférés ? Quels sont ses goûts humoristiques ? Quels sont ses humoristes favoris ?

Ces questions vous permettront de trouver les canaux et les supports les plus adaptés pour diffuser votre humour. Vous pourrez ainsi choisir le format et le média qui correspondent le mieux à votre projet et à votre public.


Par exemple, si vous visez un public jeune et connecté, vous pourrez opter pour des formats courts et dynamiques, comme des vidéos, des podcasts ou des stories. Vous pourrez utiliser des médias sociaux, comme YouTube, Instagram ou TikTok, pour partager votre contenu et interagir avec votre communauté. Vous pourrez vous inspirer des goûts et des tendances de votre public, en suivant les actualités, les buzz ou les challenges du moment. Vous pourrez aussi vous référer aux humoristes qui plaisent à votre public, en analysant leur style, leur technique ou leur message.


spectacle-humoriste-homme-stand-up-rire

À l’inverse, si vous visez un public plus âgé et plus traditionnel, vous pourrez opter pour des formats plus longs et plus structurés, comme des livres, des spectacles ou des chroniques. Vous pourrez utiliser des médias classiques, comme la télévision, la radio ou la presse écrite, pour diffuser votre contenu et toucher votre audience.


Vous pourrez vous appuyer sur les valeurs et les expériences de votre public, en abordant des thèmes liés à la famille, au travail ou à la société. Vous pourrez aussi vous référer aux humoristes qui ont marqué votre public, en reprenant leurs codes, leurs citations ou leurs références.


En bref, il faut se renseigner sur votre public, ses habitudes, ses envies et ses influences. Il faut aussi se faire connaître de votre public, en utilisant les bons outils, les bons supports et les bons réseaux.

  • Interagissez avec votre public : Enfin, pour conquérir votre public, il ne suffit pas de lui parler ou de lui faire rire. Il faut aussi lui donner envie de vous écouter, de vous suivre et de vous soutenir. Comment créer du lien avec votre public ? Comment le faire participer ? Comment le faire rire ? Comment le faire réfléchir ? Comment le faire revenir ?

Ces questions vous permettront de fidéliser votre public et de le transformer en fan. Vous pourrez ainsi créer une relation durable et authentique avec votre audience.


Par exemple, pour créer du lien avec votre public, vous pourrez :

  1. Le solliciter : posez-lui des questions, demandez-lui son avis, son feedback, ses suggestions. Faites-lui sentir qu’il compte pour vous et qu’il fait partie de votre projet.

  2. Le surprendre : proposez-lui du contenu varié, original, inattendu. Faites-lui découvrir de nouvelles facettes de votre humour ou de votre personnalité.

  3. Le remercier : exprimez-lui votre gratitude, votre reconnaissance, votre admiration. Faites-lui des cadeaux, des dédicaces, des invitations.

  4. Le fidéliser : créez un sentiment d’appartenance, une identité commune, une complicité partagée. Faites-lui des clins d’œil, des références internes, des signes distinctifs.

En bref, il faut considérer votre public comme un partenaire, un allié, un ami. Il faut aussi lui donner envie de revenir vers vous,

  1. En lui proposant du contenu régulier, de qualité et adapté à ses besoins. Soyez constant, professionnel et pertinent dans votre production humoristique.

  2. En lui offrant du contenu exclusif, personnalisé et privilégié. Soyez généreux, original et attentionné dans votre relation avec votre public.

  3. En lui donnant du contenu interactif, participatif et collaboratif. Soyez ouvert, à l’écoute et impliqué dans votre communication avec votre public.

  4. En lui faisant du contenu évolutif, innovant et créatif. Soyez curieux, audacieux et inspiré dans votre évolution humoristique.


En conclusion, choisir son type d’humour, avoir de l’inspiration et savoir quel est son public sont des étapes essentielles pour réussir dans l’humour. Il faut être en phase avec soi-même, avec son talent et avec son public. Il faut aussi être curieux, créatif et persévérant. Et surtout, il faut s’amuser et prendre du plaisir ! Car l’humour est avant tout un art de vivre et un moyen d’expression. 😍


Vous avez un projet artistique et vous avez besoin d'aide ?

​Si vous avez besoin d’aide pour choisir votre genre et connaître votre cible, n’hésitez pas à me contacter au 06 95 54 56 57. Je pourrai vous accompagner dans votre démarche, vous conseiller, vous orienter et vous soutenir. www.coachartistique.fr/accompagnement-projet-carriere-artistique


Je vous souhaite une excellente journée. Prenez soin de vous 🙏🏻

 

Vous avez envie de partager votre expérience avec nous ? Rendez-vous dans les commentaires ci-dessous 🤩

bottom of page